Ibrahim Maalouf – Red & Black Light

ibrahim-malouf Ibrahim Maalouf – Red & Black Light

Deux nouveaux albums pour Ibrahim Maalouf qui confirment plus que jamais l'omniprésence du trompettiste libanais sur la scène musicale actuelle.

Du jazz, pour changer un peu, et pas dans le ravin ! Avec le nouvel album flamboyant d’Ibrahim Maalouf. Le trompettiste libanais mélange les genres et nourrit son jazz d’electro, de rock de soul, de funk, de musique orientale ou slave dans une farandole de titres aussi rythmés que variés parmi lesquels on retrouve une reprise de Beyoncé.

Du jazz ouvert donc, tirant même par moment sur le rock, un jazz assez mainstream certes, pour un album puissant, enivrant et très agréable et qui rappellera à certains moments le style d’Eric Truffaz.
En parallèle, Ibrahim Maalouf sort un second album, en hommage à la diva Oum Kalthoum, disparue il y a 40 ans, sous forme d'une relecture du titre Alf Leila Wa Leila, également très beau. Les deux albums se voulant être un hommage aux femmes.
Rappelons également que l’omniprésent Ibrahim Maalouf a composé l’an passé  la bande originale du film Yves Saint-Laurent de Jalil Lespert et a collaboré tout récemment sur le dernier album de Natacha Atlas, qui lui aussi vaut le détour...  en attendant sans doute un nouveau projet dans les mois à venir.

[8/10]

à écouter sur Deezer et spotify

Label Mi'ster
sortie : 25 septembre 2015

Vous aimerez aussi...

1
Poster un Commentaire

avatar
0 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
Auteurs de commentaires récents

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de