La Solitude des nombres premiers, de Saverio Costanzo

lasolitude La Solitude des nombres premiers, de Saverio Costanzo

Film aussi étrange que son titre le laisse entendre, "La Solitude des nombres premiers" est tiré d’un roman de Paolo Giordano. Il raconte, sur plusieurs époques, le parcours de Mattia et Alice, deux jeunes italiens pas comme les autres avec chacun une particularité, un traumatisme qui les éloigne des autres  et qui rend leur caractère si singulier, si sensible.  Seul un sentiment plus fort que les autres semble les relier et les unir sans que pourtant ils n’arrivent à se toucher et à se déclarer l’un à l’autre.
De ce roman d’apprentissage, le réalisateur tire un film à la fois simple et complexe, tout comme peuvent l’être ses personnages. Le film navigue entre les époques, distillant au compte-goutte les informations nous permettant de comprendre la tristesse profonde ce faux couple et le pourquoi de leur mutisme et des névroses qui les rongent eux et leurs familles depuis toujours.
En jouant subtilement sur une mise en scène peu démonstrative mais au combien efficace, Saverio Costanzo nous permet de suivre ses personnages dans leur parcours difficile sans excès de sentimentalisme ni d’apitoiement, rendant la lecture du film parfaitement digeste et, mieux que ça, totalement passionnante. La réalisation,  au diapason, confirme elle aussi tout le talent du réalisateur  avec une photo admirable et un sens de la dramatisation tout en retenue et fort brillant. Jouant subtilement sur les lumières, les contrastes, les profondeurs de champ, la musique, les cadrages, l'italien livre au final une œuvre proche par moment de l’esprit du giallo ou d’un cinéma psychologique, qui lorgne sur le fantastique ou l’horrifique. Des codes et une façon de faire dont ont usé, avec plus ou moins de bonheur, des réalisateurs tels que Polanski, De Palma ou Aronowski.

[8/10]

La Solitude des nombres premiers
Titre original : La Solitudine Dei Numeri Primi
Réalisé par Saverio Costanzo
Avec Alba Rohrwacher, Luca Marinelli, Martina Albano...
Durée : 01h58min
Date de sortie cinéma : 4 mai 2011

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *