The Callstore – Save No One

the-callstore-save-no-one The Callstore – Save No OneCette voix grave, profonde et  triste commun disque des Tindersticks un jour de pluie, c’est celle de Simon Bertrand, un anglais jusqu’alors inconnu au bataillon et que l’on découvre avec un album fort attachant porté par une nonchalance, un spleen qui transpire sur chaque morceau. Dans un style folk/rock dépressif qui rappelle autant les grands moments du duo Arab Strap mais également les américains de The National, The Callstore convainc par l’originalité par la profondeur de ses chansons, alternant balades folk tranquilles (Come On Then) et morceaux plus rugueux, plus tendus plus sombres (Lovers Lane).
Écrit, produit, enregistré par Simon Bertrand lui-même, Save No One est le travail d’un musicien à la fois  intransigeant et porté sur les expériences comme en témoigne ces rythmes de boites à rythmes sèches programmés sur Playstation et qui résonnent  par moment assez étrangement au contact des guitares et de violons.
Et si par  certains aspects ce disque parait un peu bancal, un peu tordu, un peu déroutant aussi, il se dégage quand même de l’ensemble un charme DIY incroyable avec, au fond, une certaine envie de suivre la suite des aventures musicales de ce garçon rien que pour voir ce que pourrait donner ses compos avec une production qui soit, espérons-le, à la hauteur de son talent.

[7/10]

The Callstore – Save No One
Label : Talitres
Sortie : 24 octobre 2014

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *