Vu au cinéma en 2013, épisode 3

pub Vu au cinéma en 2013, épisode 3

Troisième partie de la revue consacrée aux films qui n’ont pas fait l’objet d’une critique long format sur Hop Blog. Les films présentés sont sortis au cinéma entre mai et septembre 2013.

Elle s'en va - film de Emmanuelle Bercot
Voici un film aux allures de "téléfilm pour France 3", donc un film pour ma grand-mère, bien caricatural, très maladroit, très mal écrit aussi, montrant sans la moindre nuance tous les clichés possibles et imaginables sur la "France Profonde". Le scénario est extrêmement convenu, avec des bons sentiments à gogo notamment dans la dernière partie. Cerise sur le gâteau : Camille, déjà insupportable en chanteuse, trouve ici le moyen de l’être encore plus comme actrice. On pourra sauver juste une chose, la seule bonne idée du film : avoir ressorti du placard Claude Gensac (Madame De Funès), mais surtout d’avoir réuni Evelyne Leclerc, la speakerine télé de notre enfance, Mylène Demongeot et Valérie Lagrange dans une séquence assez pathétique où d’anciennes Miss sont rassemblées pour être photographiées afin de figurer dans un calendrier. Pour le reste c'est très mauvais. [3/10]

Iron Man 3 - film de Shane Black
C’était LA bonne surprise de du printemps dernier en matière de Blockbuster. Comme quoi Marvel et compagnie sont parfois capables de faire autre chose que des films de super-héros décérébrés comme "Avengers" ou alors des choses qui se prennent très au sérieux comme le récent "Superman" de Zack Syder. Ici, on est plus proche du traitement à la Sam Raimi pour Spiderman, avec beaucoup d’humour et de second degré. Et c'est tant mieux. [7/10]

Very Bad Trip 3 - Film de Todd Phillips
Very Bad Trip 1 était une bonne idée, une bonne surprise aux faux-airs de film culte. Very Bad Trip 2 était une resucée de premier, sans surprise, mais encore assez plaisant. Very Bad trip 3 est une grosse arnaque ! Un film pas vraiment drôle, un road-movie lourdingue qui n’a plus rien à voir avec les deux premiers. A éviter de toute urgence ! [3/10]

La Maison de la Radio - Film de Nicolas Philibert
Ce n’est pas 1h40 qu’il aurait fallu consacrer à la Maison de la Radio mais 3 heures, voire plus, pour saisir toute la grandeur, la complexité et la richesse de la maison ronde et de ses différentes antennes que son principalement France Inter, France Culture, France musique et France Info. Nicolas Philibert a pourtant tenté de rendre compte de la vie dans ce microcosme unique au monde en plaçant sa caméra le plus discrètement possible, avec beaucoup de plans fixes, pour tenter de nous faire partager tout au long d’une journée de 24 heures, des instants de vie, de création, de discussion et de travail au sein des différents lieux de la Maison de la Radio. Qu’ils soient animateurs, invités, techniciens, monteurs, journalistes ou musiciens, tout le monde est placé sur le même niveau devant la caméra d’un Nicolas Philibert qui aura eu le mérite de ne pas mettre inutilement en avant les animateurs vedette de France Inter mais plutôt mais de rendre un bel hommage à tous ces métiers de radio peu connus et qui, en 2013, constituent presque une sorte de miracle au quotidien, une forme d’artisanat du son que l’on espère voir vivre encore longtemps au pays de l’exception culturelle. [7.5/10]

Star Trek Into Darkness - Film de J.J. Abrams
Comment peut-on faire aussi sérieusement des films totalement crétins tels que ce "Star Trek" ? Dialogues d'une vacuité sans nom, pas une once d'humour, personnages au charisme d'une huitre, des méchants avec "le regard qui tue"... un scénario sans intérêt, des tonnes d'effets spéciaux pour masquer l'incohérence du récit, et j'en passe... Bref, 2 heures de bêtise et d'ennui total. Et en plus c'est tourné en 3D et c'est très laid. Je ne m'étais pas ennuyé comme ça au cinéma depuis "Avengers", autre sommet incontournable parmi les blockbusters crétins de la cinématographique américaine. [1/10]

Man of Steel - Film de Zack Snyder
Apres l'excellent Watchmen, Zack Syder rate son 2eme film de super-héros... Une heure d'explosions, de destructions, de bastons et de méchanceté... Certes, c’est très spectaculaire mais sur deux heures de film, c'est long, très long.  [4/10]

L'inconnu du lac - Film de Alain Guiraudie
J'ai trouvé ce film très léché, mais ça ne m'a pas vraiment retourné malgré que certains passages soient assez tendus. Dire que je n'en voyais pas le bout et que ce film m'ait paru très long serait un peu exagéré, mais en tout cas ce n'est pas aussi énorme que je le pensais. [6/10]

Promised Land - Film de Gus Van Zant
Gus Van Zant se prend pour Ken Loach dans ce film politique où l’on dénonce les méfaits de l’extraction de gaz de schiste dans la campagne américaine. Avec Matt Damon ( également au scénario) en personnage principal c’était déjà presque gagné sur le papier. Et en plus que le film fait mieux que se défendre avec un Gus finalement très à l’aise dans ce film où une méchante multinationale vient chercher des noises à des pauvres paysans presque à la rue. C’est malin, c’est bien fichu, les personnages sont intéressants, parfois même attachants. Comme dans un film de Ken Loach, on est révolté par ce qu’on nous montre mais on passe un bon moment quand même. [7.5/10]

Only God Forgives - Film de Nicolas Winding Refn
L’image de  Nicolas Winding Refn avait quelque peu évolué avec Drive. Son film le plus soft… et pour cause, il n’en était pas le scénariste. Retour aux choses sérieuses avec Only God Forgives, un film de petit malin, plein d’esbroufe, assez clinquant et très tape-à-l’œil et sans doute très virtuose dans sa mise en scène, mais finalement assez vain, comme la plupart de ses films. Beaucoup de sang pour rien. [5/10]

Sous surveillance - Film de Robert Redford
Sous surveillance marque le retour du vieux-beau-gentil Robert Redford dans un film d’espionnage, Sous surveillance est un bon vieux thriller politique à l’ancienne avec évidemment un gros clin d’œil aux films des années 70 dans lesquels Redford a joués.  L’intrigue est vraiment captivante et surtout le  duo d’acteurs Robert Redford / Shia LaBeouf fonctionne très bien. Un bon divertissement et un film qui passe à toute vitesse. [7.5/10]

Le Dernier Pub avant la fin du monde - Film de Edgar Wright
On attendant beaucoup des créateurs Paul (Simon Pegg et Nick Frost) pour le nouveau film d’Edgar Wright, auteur notamment du délicieux Scott Pilgrim. On est un peu déçu car si le pitch est aussi original que celui de Paul, en revanche coté scénario on reste un peu sur notre faim. Bien sur, le film  tourne très vite à l’absurde et au grand n’importe quoi (comme dans Paul) mais il comprend quand même pas mal de défauts. Un démarrage très poussif, des situations un poil répétitives, un casting assez raté et une fin qui aurait pu être plus passionnante. Et les quelques scènes de bagarre avec les robots ne suffissent pas à sauver un film un peu plat mais jamais désagréable à suivre  qui vient conclure la "Trilogie Cornetto" entamée avec "Shaun of the Dead" et "Hot Fuzz". [6/10]

Vous aimerez aussi...

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de