Alors ce nouveau magic, ça donne quoi ?

Depuis que l’on a appris que notre magazine pop moderne préféré allait renaître de ses cendres, on attendait avec impatience son retour dans les kiosques et les boîtes aux lettres.

magic-couv-e1484560504482 Alors ce nouveau magic, ça donne quoi ?

Rappel des faits :

Au printemps dernier on apprenait avec tristesse que l’équipe de magic, rassemblée autour de Vincent Théval, mettait la clé sous la porte faute de moyens financiers pour poursuivre l’aventure. Alors que l’on croyait le magazine mort et enterré, on apprenait quelques mois plus tard, un peu à la surprise générale, que magic reparaitrait début 2017 grâce à l'arrivée d'un nouveau propriétaire, Luc Broussy, un vieux fan de magic qui a décidé de mettre ses billes dans l’affaire.
Six mois ont passé, et on découvre enfin cette nouvelle formule avec un magazine qui devient bimestriel et dont le prix évolue sensiblement mais logiquement, passant de 5,50€ à 8€.

magic-janvier-2017-1-e1484559526737 Alors ce nouveau magic, ça donne quoi ?

Première impression

Le format est plus large, la maquette a un peu évolué mais reste fidèle à l’esprit du magazine, avec ses petits caractères (qui ont un petit peu grossi) et ses photos pleine page. l'ensemble reste très aéré... visuellement, esthétiquement, c’est réussi.

Le mag est désormais divisé en trois parties bien distinctes.
Une première, qui reprend notamment le fameux cahier critique, avec toujours un nombre conséquent de critiques… mais pas tant que ça finalement par rapport à l’ancienne formule. A noter aussi la disparation du rating avec les petits ronds noirs.
La seconde partie rassemble les gros dossiers et les interviews en longueur.
La troisième partie, à la fin du magazine, qui est un peu la vraie nouveauté, s’intitule Rembobinages Pop Moderne. Elle est consacrée aux vieux groupes, aux vieux albums, et aux rééditions... les nostalgiques sont gâtés !

Concernant, le fond, peu d’évolutions notables pour le moment.
La pop indé règne toujours en maître. Pas question de décevoir ou de perturber les fans, même si l’idée, au départ, est de s’ouvrir sur des genres différents (rap, soul, groove, electro..?). Mais pour l'instant, peu de signes de changement véritable de ce côté-là, notamment dans le cahier critique où l’on aurait pu espérer voir de la nouveauté. C’est la seule déception pour ma part.

Quoi qu’il en soit, ce nouveau magic est une réussite. Il ne reste plus qu’a espérer qu’il séduise un large public qui devra s’abonner en masse pour laisser une chance à cette nouvelle équipe emmenée par Vincent Théval et Johanna Seban (ex-Inrocks) de s’inscrire dans la durée et de repartir peut-être pour 20 ans ! Bon courage et longue vie à magic !

magic-janvier-2017-2-e1484559562360 Alors ce nouveau magic, ça donne quoi ?

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *