Critique du film Encore heureux, de Benoît Graffin

Le duo Kiberlain-Baer s’en donne à cœur joie dans cette comédie sociale loufoque mais pas aussi déjantée qu’espéré.

encore-heureux Critique du film Encore heureux, de Benoît Graffin

Sam (Edouard Baer) est au chômage depuis longtemps. Il passe son temps sur son ordinateur, étrangement installé dans une petite tente de camping qu’il a planté au beau milieu du petit appartement parisien. C'est dans cet étrange capharnaüm qu'il vit avec ses deux enfants et sa femme, Marie, (Sandrine Kiberlain), de plus en plus exaspérée par la situation. La chose se complique un peu plus quand elle se fait draguer par un bel et riche inconnu (Benjamin Biolay) auquel elle a bien du mal de résister. Bref, le couple ne tient plus qu’à un fil malgré l’amour inaltérable qui unit cette famille.

Sur le papier, Encore heureux (avec là encore une fois un titre passe-partout) est plutôt prometteur. Au casting, le couple (à la ville comme à la scène) Sandrine Kiberlain / Edouard Baer tient la barre et se régale. Ils incarnent avec conviction deux parents totalement loufoques et souvent irresponsables, aussi speedés que décalés, condamnés à voler dans les supermarchés avec leurs enfants et à revendre des d’objets sur internet pour s’en sortir.
Loin de la fable sociale misérabiliste ou bêtement optimiste (genre Discount), Encore heureux est une comédie familiale une peu noire, un peu foutraque, un peu macabre sur les bords et qui sort franchement de l’ordinaire. Pourtant, le  film est loin d’être la "comédie immorale" revendiquée et n’a pas le mordant et la noirceur espérée, sans doute parasité par trop de bons sentiments avec notamment un final facile et attendu. Mais le film reste malgré tout  un divertissement sympathique, assez enlevé et porté par les dialogues (parfois) drôles de Nicolas Bedos et une  Bulle Ogier parfaite  dans le rôle de le mamie destroy.

[6/10]

Encore heureux
Film français de Benoît Graffin
Avec Sandrine Kiberlain, Edouard Baer, Bulle Ogier...
Genre : Comédie
Durée : 1h 33min
Date de sortie 27 janvier 2016

Vous aimerez aussi...

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de