"Earth to Dora" un album tranquille et posé pour Eels

Sans rien révolutionner à sa recette, Eels nous offre Earth to Dora, un 13e album parmi les plus apaisés de sa discographie...et c'est toujours aussi bien.

eels-Earth-to-Dora "Earth to Dora" un album tranquille et posé pour Eels

Après un set enflammé à la dernière édition de Rock en Seine (2019), finalement très à l’opposé de l’image de celle qui colle habituellement au groupe emmené par Mark Oliver Everett, et près d’un an et demi après le doux et mélancolique Deconstruction, on retrouve un Eels plutôt en bonne forme.

Il est vrai que par le passé Mark Oliver Everett nous a souvent offert  des albums remplis de mélancolie pour ne pas dire marqués par une profonde dépression. Pour ce nouvel album l’humeur semble être presque au beau fixe, même si les textes restent marqués par la séparation d'avec sa femme.

On ne sait pas encore si c’est une tendance qui va s’installer durablement dans la discographie de Eels, mais en tout cas il  semble que le confinement ait eu un effet bénéfique sur le moral d’un garçon pas vraiment gâté par la vie au cours de ces dernières années, voyant quelques-uns de ses proches passer de vie à trépas.

En attendant, on profitera pleinement de ces nouvelles chansons presque chaleureuses, pour apprécier une fois encore la qualité d’écriture de ce garçon qui, malgré une santé psychologique toujours fragile, reste un très grand songwriter.

7.5/10

Eels – Earth to Dora
Label : E. Works / PIAS
Date de sortie : 30 octobre 2020

 

 

Vous aimerez aussi...