Friday Night Lights, Saison 2 - la critique

 Friday Night Lights, Saison 2 - la critique

On avait laissé les Dillon panthers et toute la petite communauté gravitant autour de cette attachante équipe de football américain à l’issue de la saison 1 en ayant appris beaucoup de choses sur tous ces gens issus de cette Amérique Middle-class, blanche et et conservatrice incarnée notamment par Eric Taylor, le coach des panthers, un homme vertueux, qui ne rigole pas avec la morale, et qui en plus de gérer ses footballeurs, veille à la bonne tenue de sa fille et à ce que l’on ne tourne pas trop autour de sa femme, la délicieuse Tami. Évoquant des sujets aussi senseibles que le racisme, l'adultère, l’alcoolisme ou la notoriété naissante, "Friday Night Lights" réussit pourtant à faire passer tout ça dans une forme certes, mélodramatique, parfois à la limite du pathos, mais assez touchante et visuellement impeccable grâce au filmage nerveux et au montage serré du réalisateur Peter Berg.
Si l'on retrouve dans cette saison 2, les grands thèmes évoqués dans la saison 1, c'est surtout la religion qui occupe une grande place ici, avec le personnage de Lyla Garrity, la fille du concessionnaire auto local, fraîchement convertie et vivant sa foi de manière intense. Le football, lui, est un peu en retrait (enfin, surtout les scènes de match mais on ne s'en plaindra pas), laissant plus de place aux relations entre les personnages, qui fonctionnent, d’ailleurs la plupart en duo : Landry/Tyra, Eric/Tami, Matt/Julie…
Côté nouveauté, les scénaristes ont cru bon d’ajouter une dimension policière à la série, pensant sans doute apporter un peu de suspense, un peu de sel à l’histoire, mais sans pour autant convaincre de son utilité.
Globalement, on reste sur une notre très positive à l’issue de cette saison, et même si on ne retrouve pas forcément l’intensité ressentie à l’issue de la première saison, "Friday night lights saison 2" reste suffisamment riche en moments forts, avec des personnages bouleversants, qui sonnent toujours justes et auxquels on s’identifie sans mal, pour qu'elle soit toujours et encore considérée comme une des grandes séries de ces 10 dernières années. Vite, la saison 3 !

[8.5/10]

Une série créée par Peter Berg
Avec Kyle Chandler, Connie Britton, Zach Gilford, Scott Porter, Minka Kelly, Taylor Kitsch, Aimee Teegarden...
Année de production 2008
La saison 2 comporte 15 épisodes de 42 minutes

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire