Gontard! – Repeupler

Découverte pour les uns, consécration pour les autres, l’homme lapin Gontard! s’est enfin trouvé un clapier et sort un premier album impeccable.

Gontard_6_by_Emoresh Gontard! – Repeupler

Il y a des artistes pour lesquels le coup de foudre est immédiat. Avec Gontard! ça a été encore plus vite que ça. J’ai fait connaissance avec le bonhomme il y a tout juste deux ans, à l’occasion du premier volume de La Souterraine, qui allait, on ne le savait pas encore, ouvrir une fenêtre immense sur la chanson pas comme les autres (pour paraphraser Lenoir).
Cette découverte a été un vrai choc. En deux clics, s'est présenté à moi un type qui, sans être réellement un chanteur ni vraiment un musicien — il samplait à tours de bras des BO de films, des génériques télé des années 70 ou des disques aussi géniaux qu’inconnus venus du bout du monde — , avait réussi à créer un univers musical, bricolo-anarcho-poétique, aussi génial qu’original. La révélation totale !

gontard-repeupler-300x300 Gontard! – Repeupler On y trouve des chansons courtes dans lesquelles on entend sa voix un peu nasillarde, comme passée au filtre d’un micro des années 40, déclamant des textes forts, étranges, poétiques, parlant de la France, de sa famille, de sa ville, Valence, de ses souvenirs d’enfance, de la montée des extrémismes… le tout rassemblé sur une quinzaine de mixtapes disponibles  en téléchargement sur sa page bandcamp ou dans des vidéos étranges postées sur son compte youtube.

Toujours planqué derrière son mystérieux masque de lapin, le Gontard! passe aujourd’hui à l’étape suivante avec Repeupler!.
Délaissant l’usage unique du sampler, il s’est entouré pour ce premier véritable album d’une équipe de musiciens pour redonner une nouvelle apparence à des titres qui sonnaient déjà comme des classiques dans leur version originelle. (La saison des grands froids, La France Des Epiciers, Sauvagerie Tropicale...). A ces nouvelles versions viennent s’ajouter des chansons inédites dont les très doux et mélancoliques Inutile D’Affranchir ou Sanglier. Des nouveaux titres qui confirment la sincérité et la sensibilité d’un garçon qui connait enfin un début d’une reconnaissance méritée avec pourant un répertoire déjà conséquent.
Et si sur cet album le son s’est arrondi, si la production s’est affinée, si la voix se fait plus claire que sur ses mixtapes, la personnalité et la patte du lapinot Gontard! restent les mêmes. Souhaitons alors que son auditoire s’agrandisse encore avec cette signature sur le label Ici d’ailleurs, car il le mérite amplement.

[8/10]

Gontard! – Repeupler
label : ici d'ailleurs
Sortie  : le 5 février 2016

à écouter sur deezer et spotify

Vous aimerez aussi...

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de