James Blackshaw – Summoning Suns

James-Blackshaw-Lynda-Smith James Blackshaw – Summoning Suns

Ça scintille, ça brille, ça pétille ! C’est fait avec de jolies cordes de guitare pincées et c'est le 13ème album James Blackshaw, "Summoning Suns". Un régal !

Pas vraiment né de la dernière rosée, cet anglais, pourtant encore assez jeune, a déjà derrière lui une discographie pléthorique entamée en 2006 avec O True Believers. Mais les mystères de l’internet ont voulu que ce soit avec cet album là que l’on s’intéresse de près à la musique de ce garçon.
Musicien aussi fécond qu’accompli, aussi à l’aise assis au piano qu’avec une guitare 12 cordes sur les genoux, adepte de l‘improvisation et du fingerpicking, James Blackshaw se situe dans la droite lignée d’un John Fahey ou d’un Sir Richard Bishop (auteur du récent et impeccable Tanger Sessions).
Mais avec ce nouvel album, James Blackshaw s’éloigne quelque peu de ses maitres, proposant un disque beaucoup plus ouvert et varié que ceux qui composent sa discographie. On y découvrira ainsi des compositions pop folk bucoliques aux mélodies plus belles les unes que les autres, arrangées autour de glockenspiel, cordes, carillons, banjo, orgues et piano, dans lesquelles on pourra trouver des influences allant du Jim O’rourke d’Eureka à Elliott Smith, en passant par F.S.Blumm, ou le folktronica japonais bien présent sur le superbe Towa No Yume.
Au regard de la discographie de James Blackshaw, on pourra se rendre compte du chemin déjà parcouru par ce musicien et on se dit que ce Summoning Suns, de par son format plus pop, plus ouvert les précédents, avec ses nombreux morceaux chantés, pourrait bien être celui d’une plus grande reconnaissance. Et c’est en tout cas une des belles surprises de ce printemps 2015.

[8.5/10]

James Blackshaw – Summoning Suns
label : Important Records
Sortie : 17 mars 2015

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *