Model shop - Jacques Demy (1969)

Les films de Jacques Demy arrivent sur Netflix, mais pas celui-ci qui lui est diffusé sur OCS. A voir ! Comme toute l’oeuvre du père des Demoiselles de Rochefort.

 

Model Shop a été un bide à sa sortie en 1969. Soit deux ans après le succès des "Parapluies de Cherbourg" (1967) et quatre après "Les Demoiselles de Rochefort".
Très différent, ce film raconte les errances dans les rues de Los Angeles d’un étudiant en architecture désœuvré et sans le sou, attiré par une mystérieuse et séduisante jeune femme (Anouk Aimée).
Avec le recul, on peut comprend que ceux qui avaient été bouleversés par "Les Demoiselles..." et "Les Parapluies..." soient restés de marbre devant ce long-métrage assez minimaliste. Pourtant avec le recul, ce film très "nouvelle vague" se regarde aujourd'hui avec un œil différent, plus nostalgique évidemment, pour apprécie le L.A. de l’époque qui a un peu influencé Tantatino pour "Once Upon A time in Hollywood".
Les amateurs de pop psychédélique apprécieront aussi et tout particulièrement cette très belle scène où le personnage principal, George Matthews, rend visite à ses potes intellos baba cools qui ne sont autre que les membres du groupe Spirit du guitariste et chanteur Randy California qui vient alors de sortir un album. C’est d’ailleurs eux qui composeront la BO du film qui est écoutable sur spotify ou youtube.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *