Selffish – He She Them Us

Le Letton Selffish signe un petit chef-d'oeuvre d'electronica ambient sur le label anglais Serein.

 Selffish – He She Them Us

Ambiances lynchiennes au programme de cette superbe release du vieux mais toujours aussi bon (net)label anglais Serein qui nous avait offert, souvenons-nous, les brillantes compositions de Nest il y a quelques années.

He She Them Us est l’œuvre du producteur letton Andrejs Eigus alias Selffish. Il nous propose un album dont le style délicat nous ramène immédiatement aux productions electronica jazz ambient du regretté label City Centre Offices (Donato Wharton, Dictaphone…).

Les Fields recordings, chopés dans la campagne autour de la ville sa ville natale de Riga, se mélangent ici parfaitement aux sonorités de piano et de divers claviers, mais aussi à celles, plus discrètes, de la contrebasse, des cordes, du saxophone et de la guitare.
Un disque d’une beauté troublante, une production remarquable de précision, de finesse et de sensibilité. Du travail d’orfèvrerie qui se dégustera au fil d’écoutes répétées, et tout ça sans jamais ressentir la moindre lassitude. Petit chef-d’œuvre de 2017, il va sans dire.

bandcamp / spotify

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. ailenorton dit :

    Très bon disque en effet, je n'ai pas résisté à l'envie de le chroniquer sur IRM d'ailleurs.

Laisser un commentaire