Arnaud Fleurent-Didier - Portrait du jeune homme en artiste

afd Arnaud Fleurent-Didier - Portrait du jeune homme en artiste

Retour sur l'album fondateur d'Arnaud Fleurent-Didier. Après une première expérience sous le pseudo Notre-Dame, le chanteur parisien sort en 2004 sous son propre nom un album aujourd'hui "référence" et affirme déjà  son attachement à une certaine culture française.

afd-portrait-du-jeune-homme Arnaud Fleurent-Didier - Portrait du jeune homme en artisteIl ne faudra pas plus d’un titre (Vivre Autrement) pour comprendre qu’Arnaud Fleurent-Didier n’est pas un chanteur "comme tant d'autres". Et il faut bien l’avouer, des chanteurs de cette trempe, il est bien rare d'en avoir traîner dans les rayons de nos disquaires préférés. Alors quand on en tient un, il ne s’agit pas de le lâcher, mais de le choyer, de le caresser dans le sens de la mélodie, de lui offrir ce qu’il y a de mieux, de le présenter à ses amis les plus chers, de clamer au monde entier qu’il existe et qu’on l’aime.
Arnaud Fleurent-Didier s’est fait connaître dans un premier temps sous le pseudo Notre-Dame avec un album ("Chansons françaises") sorti dans un certain anonymat. Aujourd’hui la lumière vient à lui grâce au label "French touche" qui a l’excellente idée de sortir son nouvel album, cette fois sous son propre nom.
Album d’une grande richesse, tant musicale qu’au niveau des textes, ce "Portrait du jeune homme en artiste" a de quoi séduire. A cheval sur plusieurs époques, il renferme en lui des réminiscences musicales 70’s et évoque le cinéma de la nouvelle vague, quelque part entre Truffaut et Jean Eustache. Alors Arnaud Fleurent-Didier Antoine Doisnel moderne ? Oui mais alors un Antoine Doisnel qui aurait appris la musique, car dans cet album il n’y de place que pour les belles mélodies et les arrangements somptueux.
Dans une tradition "chanson pop orchestrale" chère à Polnareff, Gainsbourg voire Ennio Morricone, Michel Legrand et Francis Lai du côté du cinéma, Arnaud Fleurent-Didier réussit quelque chose qui ne se fait plus que trop rarement aujourd’hui et dont Bertrand Burgalat semblait jusqu’alors le seul héritier.
Sur ses petites symphonies, Arnaud pose une voix fragile et douce de jeune homme timide et propre sur lui. Récemment, hormis Julien Baer peut-être, on n’avait rien entendu de semblable dans une chanson française que l’on dit pourtant "nouvelle".
Seul homme-orchestre à bord, il tisse ses histoires courtes de parisien mélancolique qui voudrait connaître le succès, se retrouver dans les pages de Magic ou des Inrocks. Arnaud Fleurent-Didier parle de choses simples mais avec un talent incomparable pour les rendre palpables et toucher le cœur de ceux qui ont rêvé, un jour, vers 25 ans peut-être, de devenir un artiste respectable.
De ce "Portrait du jeune homme en artiste" ressort un talent d’écriture sans borne, une œuvre naissante mais déjà très aboutie, une envie de faire de partager des ressentis, des émotions comme jamais.

[9.5/10]

Arnaud Fleurent-Didier - Portrait du jeune homme en artiste
Label : French Touche
Sortie : janvier 2004

Vous aimerez aussi...

1
Poster un Commentaire

avatar
0 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
Auteurs de commentaires récents

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de