Bill Callahan "Gold Record" : l'épure lui va si bien

Après  avoir dévoilé au compte-goutte durant tout l’été ses nouvelles chansons, Bill Callahan dévoile en ce début septembre l’entièreté de son nouvel album, le bien nommé Gold Record.

Bill-Callahan-Gold-Record Bill Callahan "Gold Record" : l'épure lui va si bien

Un an après le trop uniforme pour ne pas dire soporifique Shepherd In A Sheepskin Vest, on retrouve le chanteur avec cette fois un disque plus à l’image de sa vénérable discographie. Un album composé et enregistré dans un laps de temps réduit, un disque épuré, sans fioriture, sur lequel il convoque Johnny Cash, Leonard Cohen et Ry Cooder, des noms qui résonnent parfaitement bien dans les chansons de ce résident d’Austin qui, a 54 ans, n’a rien perdu de son mordant et de sa causticité comme en  témoigne le titre Protest Song où il se moque de ces nouveaux pseudos chanteurs engagés qu’il voit défiler sur son petit écran.
Pour le reste, il imagine des petites histoires à la portée philosophique dans lesquelles il se met en scène, pour évoquer le Monde tel qu’il le ressent aujourd’hui. IL s’autorise même un retour en arrière avec l'inoubliable Let’s Move To The Country, extrait du chef-d’œuvre Knock Knock paru en 1999, au temps où il se produisait sous le nom de Smog.
Avec ce Gold record, on rentre à nouveau facilement dans l’univers intime de Bill Callahan, pour y écouter et réécouter des chansons tendres, sans heurt, à la fois rassurantes et chaleureuses. Un grand cru !

8.5/10

Bill Callahan - Gold Record
Label : Drag City
Date de sortie : 4 septembre 2020

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *