Compilation Cosmic Machine

cosmic-machine Compilation Cosmic MachineQuel est le point commun entre Pierre Bachelet, François de Roubaix, Patrick Juvet et Serge Gainsbourg ?
Réponse : Ils ont tous plus ou moins bidouillé de la musique synthétique dans les années 70 et c’est pour cette raison qu’ils figurent en compagnie de Didier Marouani et de quelques autres au générique de cette compilation dédiée à la musique électronique de notre enfance.
C’est dans les années 70 que le synthétiseur (Moog et autres…) devient le joujou favori de pas mal de jeunes musiciens qui voient dans ces nouveautés technologiques le moyen de faire de la musique, à la fois pop et avant-gardiste, avec quelques solides notions de solfège et un sens aiguisé de la mélodie. Certains d’entre eux  vont devenir en quelques années des stars (plus ou moins éphémères) de la musique synthétique comme on disait à l‘époque.
Initiée par Olivier Carrié, alias Uncle O (auteur notamment il y a une dizaine d’années des excellentes compilations "Shaolin Soul"), "Cosmic Machine" dresse un joli panorama de ce qui se faisait à l’époque en matière de musique électronique plus ou moins expérimentales avec toutes les tendances de l’époque de l’easy-listening  au psychédélique, en passant par le disco ou l’ambient. Pas vraiment de tubes au sommaire de cette compilation, mais des titres exhumés des profondeurs de l’histoire de la french electro avec quand même quelques rengaines connues dont le générique de "Temps X" signé Dider Marouani ou encore pour les fans indécrottables de De Roubaix le titre "Survol" (déjà au générique du "Monde électronique de F. De Roubaix") mais aussi le fameux "Magic Fly" écrit là encore par Dider Marouani mais sous l'appellation Space et qui d’ailleurs restera le principal fait de gloire de ce musicien pourtant resté culte en Russie.
Pour l’anecdote, on notera d’une part que le titre "Spirit" de Frédéric Mercier a été samplé par Jay-Z pour le titre "What We're Talkin about" (extrait de "The Blueprint 3") sans que l’auteur n’en sache rien et d’autre part que le père de Thomas "Daft Punk" Bangalter et l’auteur du titre "Aqua" sous le pseudo de DVWB avec déjà, à l’époque, une utilisation très poussée du vocodeur.
Au total ce sont donc 20 titres qui figurent sur cette belle compilation, extrêmement variée, pleine de surprises avec en bonus cette pochette so vintage illustrée par un dessin de Philippe Druillet.

[8/10]

Various Artists – Cosmic Machine
Label : Because Music
Sortie  : 14 octobre 2013

à écouter sur deezer et spotify

Vous aimerez aussi...

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de