"Cry Macho” : Clint Eastwood se perd au Mexique

Pour le son 40e et peut-être bien dernier film, Clint Eastwood signe un western sans intérêt qu’il faudra oublier le plus vite possible pour se souvenir avant tout de son immense carrière dans le cinéma.

cry-macho-photo-1 "Cry Macho” : Clint Eastwood se perd au Mexique

Eu égard au talent et à l’immense filmographie en tant que réalisateur et acteur de Clint Eastwood, on n’enfoncera pas plus que nécessaire le 50e film de ce géant d’Hollywood aujourd’hui âgé de 91 ans. Néanmoins il faut reconnaître qu’il vient de signer là l’un de ses pires films, quasiment à égalité avec le terrible Le 15h17 pour Paris.

En tout cas après le visionnage de tels films, une question se pose depuis quelques années concernant le niveau l’implication de Clint Eastwood dans ses films tant on a du mal à reconnaître ici la patte du grand réalisateur qui le fut. Si son jeu en tant que acteur n’est pas vraiment à mettre en cause - il porte plutôt bien le poids de ses 91 ans- , non, c’est plutôt en terme d’écriture et de scénario que le bat blesse terriblement.

Car comment imaginer qu’un film aussi faiblard, aussi plus crédible et aussi cucul la praline, aurait pu se retrouver en salle sans le nom de Clint Eastwood au générique. Bref, très peu de choses à sauver dans ce film digne d’un épisode du commissaire Maigret en termes d’action.
On lui préférera encore La mule film qui présentait un Clint Eastwood bien plus à son avantage ou le récent Le Cas Richard Jewell que dans cette bluette à deux balles dans laquelle un vieil homme est chargé de ramener du Mexique un ado turbulent… et son coq de combat, un animal qui a lui seul va neutraliser et désarmer un dangereux sbire de la mafia dans une des scènes les plus mouvementées du film.

Cry Macho - Film de Clint Eastwood
1h 44min - 10 novembre 2021

Vous aimerez aussi...