Des hommes et des dieux, de Xavier Beauvois

deshommes Des hommes et des dieux, de Xavier Beauvois

Comme tout le monde, je suis allé voir "Des hommes et des dieux", et comme tout le monde (ou presque) j’ai aimé ce film. Et, chose rare, je rejoins l’unanimité critique, tant il il parait bien difficile de pas adhérer au message de paix et de fraternité véhiculé par ce grand film signé Xavier Beauvois. L’histoire, on ne va pas revenir dessus, tout le monde la connaît. Pour ce qui est de la forme, c’est assez conforme à ce que l’on pouvait en attendre, à  savoir un cinéma dépouillé, avec une succession de tableaux, tous très beaux, racontant par bribes la vie au quotidien de ces moins trappistes dans leurs tâches les plus banales (prières, jardinage, vie en communauté, rencontres avec les autochtones...) sans que ce ne soit jamais ennuyeux ni contemplatif. Car la grande réussite de Beauvois est justement d’avoir su parfaitement  filmer l’inaction, l’ordinaire en le rendant passionnant, par ses choix de mise en scène, par ses choix d’acteurs tous plus épatants les uns que les autres, à commencer par Michael Lonsdale ébouriffant de sagesse dans son rôle de vieux médecin du village. Mais là où le film se révèle tout aussi passionnant c’est dans la façon qu’il a de montrer les luttes d’influences entre les hommes, comment, après de nombreuses discussions, le choix de ne pas fuir face à une mort probable va devenir une évidence pour tous ces moines, refusant finalement de quitter leur  terre d’accueil et d’abandonner les algériens à leur sort.
Et quand résonne "Le lac des cygnes" de Tchaïkovsky dans la petite cuisine du monastère, au moment ou les moines semblent entamer leur dernier repas, buvant comme pour un jour de fête, du vin rouge, c’est l’émotion qui l’emporte avec ces visages d’hommes filmés au plus près, dans des cadrages à la Sergio Leone, partagés entre craintes, doutes et la joie, sans doute, de rejoindre une forme d’existence plus céleste.

[8.5/10]

Des hommes et des dieux
GRAND PRIX – Festival de Cannes 2010
Film français de Xavier Beauvois
Genre : Drame historique
Durée : 2h00min
Avec : Lambert Wilson, Michael Lonsdale, Olivier Rabourdin…
Date de sortie cinéma : 8 Septembre 2010

Vous aimerez aussi...

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de