White Bird - Film de Gregg Araki

white-brd-eva-green-haraki White Bird  - Film de Gregg Araki

Après Kaboom, film trash et sexuel, mais très drôle et très plaisant, le réalisateur américain Gregg Araki revient avec White Bird, dans un genre proche de Mysterious Skin, un film qui avait scotché tout le monde en 2005 et qui avait contribué à affirmer un peu plus l’image et la patte de ce réalisateur hyper talentueux.
Cette fois, il nous propose un mélange entre drame érotique et thriller atmosphérique où une fille de 17 ans doit faire face à la disparition soudaine de sa mère. D’abord peu affectée, l’adolescente est ensuite perturbée par ses rêves qui se confondent peu à peu avec la réalité et qui semblent vouloir lui révéler la clé de cette disparation.
Comme dans Kaboom, l’adolescence, les corps, la libido, la perversion sont encore des thèmes bien présents, avec un cœur du film, ce couple mère-fille très tendu, très malsain, où la mère (Eva Green toujours aussi effrayante), sorte de housewife tordue aux allures gothiques, dépressive et détachée de son mari se montre terriblement jalouse de sa fille (Shailene Woddley, parfaite), envieuse de sa jeunesse, de sa sexualité débordante, et semblant bien décidé à lui pourrir la vie.
Comme toujours, véritable orfèvre en matière de mise en scène, Araki nous offre un film visuellement splendide, très esthétique, fait de séquences souvent oniriques, avec des couleurs à la fois très vives et très douces.
Et derrière leur apparence lisse, chaque personnage cache un mystère, une part d’ombre et c’est donc logiquement que dans sa seconde partie le film appuie plus sur le côté polar avec un twist final très captivant. Et cerise sur la gâteau, on a droit durant 1h30 à une BO dream pop / new wave tout à fait délicieuse.

[8/10]

White Bird
Drame américain réalisé par Gregg Araki
Avec Shailene Woodley, Eva Green, Christopher Meloni…
Durée : 1h31min
Date de sortie : 15 octobre 2014

Vous aimerez aussi...

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de