L'amour dure trois ans, film de Frédéric Beigbeder

l-amour-dure-trois-ans-proust-bourgoin L'amour dure trois ans, film de Frédéric Beigbeder

Un film de l’omniprésent Frédéric Beigbeder avec Louise Bourgoin et plein de guests plus ou moins "people" de la maison Canal+ et d'ailleurs, produit par Besson, c’est le genre de petite chose que l’on a tout de suite envie de snober, voire de détester. Pourtant, si l’on se souvient bien, le premier film de Beigbeder "99 francs" (mis en scène et réalisé par Jan Kounen) était une jolie surprise, un film aux allures trash dans lequel l’animateur mondain revenait avec cynisme et humour sur ses années dans le milieu de la pub.
Changement de registre avec "L'amour dure trois ans". Cette fois, Beigbeder adapte son roman éponyme paru en 1997 et revient avec un film attendu au tournant dans lequel il raconte avec humour, finesse et distance les déboires amoureux de Marc Marronnier, un trentenaire chroniqueur littéraire fêtard et un peu dépressif (sorte double de l'auteur), incarné par un Gaspard Proust étonnant de simplicité et de fraîcheur. Face à lui, Louise Bourgoin, drôle et pétillante, joue le rôle de la fille dont il va tomber amoureux, qu'il va tenter de séduire.
Comédie romantique et très drôle (j’insiste !) mais aussi pleine de finesse et de subtilité, aux dialogues aussi absurdes et désopilants que dans "99 francs", "L'amour dure trois ans" est un film décalé, qui jongle en permanence avec l’humour et les sentiments. Un film à la fois plein d’autodérision, de clins d’œil et de références, qui ne se prend jamais au sérieux, et c’est sans doute aussi pour ça qu’il plaît autant.
La plupart des seconds rôles sont formidables, à commencer par le couple improbable et excentrique formé par Jonathan Lambert et  Frédérique Bel qui ont décidé de se parler en anglais pour pimenter leur vie sexuelle.
Entre ironie, potacherie et romantisme érudit, "L'amour dure trois ans" est une jolie réussite, un film vif et intelligent dans lequel on se sent bien et dont on ressort l’esprit léger... Et qui vaut d’être vu rien que pour l’hommage à l’immense "The Windmills of Your Mind" de Michel Legrand.

[8/10]

L'amour dure trois ans
Comédie romantique de Frédéric Beigbeder
Avec Louise Bourgoin, Gaspard Proust, Joey Starr, Jonathan Lambert...
Durée : 1h38
Sortie en salles : 18 janvier 2012

La critique parodique dans laquelle Frédéric Beigbeder imite plutôt bien ses amis critiques du Cercle.

Vous aimerez aussi...

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de