Take Shelter, film de Jeff Nichols

Take-Shelter-Michael-Shannon Take Shelter, film de Jeff Nichols

Film événement de ce début d’année 2012, "Take Shelter" (Grand prix à Deauville) fait suite à l’impressionnant "Shot Gun Stories", un premier film qui avait permis de découvrir le talent du cinéaste Jeff Nichols en 2008. Presque 4 ans plus tard, c‘est un nouveau film choc que nous offre le réalisateur américain, avec, au centre de son récit, Curtis LaForche, un brave père de famille (brillamment interprété par Michael Shannon) hanté par des cauchemars qu’il croit prémonitoires, et pris d’hallucinations qui le laissent penser qu’un terrible ouragan menace la région. Curtis s’enferme alors dans sa paranoïa et envisage de construire construire un abri sous terre pour protéger sa famille, une mère au foyer et sa fille muette quelque peu désemparées face l'enfermement mental de leur homme.
Bien plus brillant que les films apocalyptiques plus ou moins new age de M. Night Shyamalan ou que les délires lourdingues et excessifs de Lars Von Trier dans "Melancholia", "Take Shelter" impressionne d’abord par la qualité de sa photo, par la brillance de ses image, par la précision de son filmage, par sa mise en scène et ses dialogues à l’économie, mais d’une précision redoutable.
A l’image du cinéma de Gus Van Sant ou d’un Terrence Mallick ("The Tree of Life") épuré de toute forme de lyrisme, Jeff Nichols nous scotche à l’écran pendant deux heures, fasciné que l’on peut être par l’attitude de cet homme conscient de sa maladie et désireux de s’en échapper tout en étant persuadé que ses délires ont valeur de prédiction et qu’il doit donc absolument agir en conséquence.
Si le film est visuellement très beau et d’une grâce absolue, il est au aussi très malin dans le sens où jusqu’à la fin, on ne sait quelle va être l’issue de cette paranoïa destructrice, laissant le spectateur imaginer plusieurs issues, toutes possibles.
Sans être forcément bouleversant, "Take Shelter" se présente comme une carte postale de l’Amérique rurale sur fond de crise économique et de drame familial ; un mélo fantastique extrêmement sensoriel et bluffant de bout en bout.

[8.5/10]

Take Shelter
Drame américain de Jeff Nichols
Durée : 02h00
Avec Michael Shannon, Jessica Chastain, Tova Stewart…
Sortie : 4 janvier 2012

Vous aimerez aussi...

1
Poster un Commentaire

avatar
0 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
Auteurs de commentaires récents

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de