White House Down, film de Roland Emmerich

White-House-Down White House Down, film de Roland Emmerich

Depuis quelques années, les blockbusters ont la fâcheuse manie de se prendre très au sérieux et mettent trop souvent leurs effets spéciaux toujours plus spectaculaires au service de scénarios souvent crétins ou le seul enjeu narratif est de montrer la lutte du bien et du mal sans aucune profondeur ni dérision. Heureusement, Roland Emmerch se souvient que des dans les années 80, on faisait des films d’action (comme on disait à l’époque)  déjà plein d’effets spéciaux mais avec beaucoup d’humour, de fun et de décontraction. C’est sans doute pourquoi "White House Down" rappelle tant "Piège de Cristal".
Avec une mise en scène élégante et agile (il suffit de regarder la scène d’ouverture pour comprendre ou l’on va), Roland Emmerch, pourtant pas réputé pour la finesse de ses films, réussit là un joli exercice de style, un film charmant et décontracté, prenant le temps de poser ses personnages et son histoire avant que n’ait lieu le premier rebondissement.
Dans un quasi huis-clos, va alors se dérouler le plus improbable des scénarios mais que l’on va suivre scotché à son fauteuil.
Ici le héros ne s’appelle pas John MC Lane, mais Cale, c’est un garde du corps sans envergure désireux de faire partie de la garde rapprochée du président des Etats-Unis. Venu faire visiter la maison blanche à sa fille, il va se retrouver malgré lui, le garde du corps numéro 1 et va enfin pouvoir montrer à sa fille qu’il n’est pas le loser qu’elle pense.
Sans tomber dans les lourdeurs patriotiques la plupart du temps assez gerbantes (voir "Man of Steel", "World War Z" et autres débilités avec des super-héros sorties au cours de ces derniers mois), Emmerch et ses scénaristes ont eu la bonne idée de faire venir l’ennemi de l’intérieur (des types d’extrême droite plutôt que les éternels terroristes russes ou arabes) et d’écorner quelque peu le drapeau étoilé, renvoyant gentiment le spectateur américain à apprécier la politique extérieure de son pays. Mais ne nous y trompons pas, "White House Down" n’a rien du pamphlet, c’est juste un divertissement de très bonne qualité, un fil d’action de pur plaisir, évidemment bourré d’incohérences et d’invraisemblance mais très léger, sans temps mort et interprété par des acteurs pour la plupart assez bons. Et parfois, on n’en demande pas plus.

[8/10]

White House Down
Film américain de De Roland Emmerich
Avec Channing Tatum, Jamie Foxx, Jason Clarke...
Genre : Action
Durée : 2 h 11 min
Sortie le 4 septembre 2013

Vous aimerez aussi...

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de