Critique du film Béliers, de Grímur Hákonarson

Deux frères, éleveurs de moutons en Islande et qui se détestent depuis 40 ans, vont devoir faire face au mal qui guette leur troupeau. Un film beau et subtil récompensé à Cannes en 2015.

beliers Critique du film Béliers, de Grímur Hákonarson

A ne surtout pas confondre avec la chiasse larmoyante d’Eric Lartigau, Béliers est un film islandais signé Grímur Hákonarson, Prix "Un Certain Regard" au Festival de Cannes 2015. Le film raconte la vie deux frangins, deux vieux garçons, éleveurs de moutons, vivant à quelques dizaines de mètres l’un de l’autre, mais qui ne se parlent plus depuis 40 pour des raisons un peu obscures. Toujours est-il que quand l’un des deux frères découvre que le bélier de son aîné a tous les symptômes de la tremblote, une maladie incurable et contagieuse, les tensions s’accentuent jusqu’au moment où les services vétérinaires décident de faire abattre toutes les bêtes de la vallée pour éviter la propagation de la maladie.

Dans des paysages islandais hivernaux aussi beaux que désolés, le réalisateur Grímur Hákonarson met en scène avec beaucoup de délicatesse et d'empathie pour ses personnages une histoire inspirée en partie par ses souvenirs de jeunesse. Une tragédie intimiste filmée comme un documentaire où l’on voit se déchirer ces deux hommes que pourtant tout relie : le sang, mais aussi l’amour des moutons, la solitude, l’isolement et le risque de tout perdre. Béliers est un drame mais c’est aussi un film rempli d’humanité, de tendresse ; des sentiments qui vont se matérialiser à travers quelques scènes fortes, des situations tragi-comiques incroyables (qui évoquent assez lu cinéma de Kaurismaki) où les deux frères, vous vous en doutez, vont devoir s’entraider pour faire face au malheur.
Un petit film plein de charme, sans émotion calculée, pour une histoire simple mais terriblement émouvante à l’image de la scène finale.

[8/10]

Film islandais de De Grímur Hákonarson
Avec Sigurður Sigurjónsson, Theodór Júlíusson, Charlotte Bøving...
Genres Drame, Comédie
Durée : 1h 32min
Date de sortie 9 décembre 2015

Vous aimerez aussi...

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de