Jean Echenoz : Courir

echenoz-courir-208x300-1 Jean Echenoz : CourirAprès s’être intéressé au cas du pianiste Maurice Ravel, Jean Echenoz ce penche sur celui, plus surprenant, du coureur de fond tchèque Émile Zatopek, star de l’athlétisme des années 50 et 60, triple médaillé d’or aux Jeux Olympiques d’Helsinki en 1952 et dont le destin incroyable méritait bien un roman.
Au départ, absolument pas passionné par par le sport et encore moins par la course à pied, Émile va devenir très vite le meilleur dans sa discipline, presque malgré lui, et en dépit de toutes logique qui veut que dans les pays de l’Est, les grands sportifs soient repérés et programmés dès leur plus jeune âge. Emile est arrivé à l’athlétisme sans trop le vouloir puis est devenu champion presque par hasard, lui le petit ouvrier des usines Bata, contraint cde gravir les l'échelons de la hiérarchie militaire de son pays au fur et à mesure que ses résultats s'amélioraient et que les records étaient battus.
Dans un style fluide, épuré, tout en ligne claire, Echenoz raconte le parcours atypique de ce sportif pas comme les autres, qui n’a jamais rien demandé à personne mais qui fut pris, bien malgré lui, dans la toile communiste, utilisé comme un objet de propagande et dont le soutien à Alexander Dubček au moment du printemps de Prague lui coûtera sa carrière.
Avec ironie et précision, sans le souci de dater les événements de la vie Zatopek, l’auteur de "Au piano" dresse un portrait touchant et passionnant de cet athlète d’état qui courait comme un pantin désarticulé. Un régal !

[9/10]

Courir
Roman de Jean Echenoz
Editions de Minuit
144 pages, 13,50 €
Parution le 9 octobre 2008

Vous aimerez aussi...