L’Amour est un crime parfait, de Jean-Marie & Arnaud Larrieu

lamour L’Amour est un crime parfait, de Jean-Marie & Arnaud Larrieu

Une ambiance envoutante et bizarre avec des personnes tordus, le tout dans une histoire abracabrantesque voire surréaliste… pas de doute, "L’Amour est un crime parfait" est bien un film des frères Larrieu… précisons-le, adapté d’un roman de Philippe Djian.
On y retrouve Mathieu Amalric dans le rôle de Marc, un professeur, spécialisé dans "les paysages et la littérature", aussi attaché aux belles lettres qu’au charme de ses jeunes et délicieuses étudiantes pour lesquelles il semble craquer facilement. Pourtant, après la disparation de l’une d’entre elles, Marc n’est plus si serein. Coincé entre un sympathique inspecteur de police  qui vient l’interroger, la mère de la jeune disparue qui  s’intéresse de plus en plus à lui et une sœur qui en a marre de couvrir les agissements de son queutard de frère, notre professeur doit user de tous les mensonges et de toutes les malices pour sauver les apparences…

Situé dans des décors magnifiques, des montagnes suisses sur les hauteurs de Lausanne, l'action se déroule principalement dans deux lieux bien distincts : le chalet cosy et chaleureux où vivent Marc et sa sœur pour une relation plus qu'ambiguë, et dans un campus universitaire à l’architecture magnifique, avec des bâtiments faits entièrement de verre et superbement utilisés dans la mise en scène des frères Larrieu qui font de cet endroit un lieu d’intrigue assez étonnant, un peu comme avait pu le faire Fabrice Gobert avec un lycée de banlieue parisienne dans "Simon Werner a disparu...".
Le décor est planté, il ne reste plus qu’à y installer les personnages et l’intrigue.
Les personnages, comme souvent chez les Larrieu, sont assez complexes, pour ne pas dire étranges, et souvent insaisissables. Les relations, faites de séduction mais aussi de mensonge et de domination, s’inscrivent comme dans un jeu de dupes, où chacun épie chacun, ou tout le monde se méfie de tout le monde. Coté intrigue, on navigue entre drame et thriller avec une disparation qui sert un peu de fil rouge (MacGuffin ?), de liant entre les personnages, mais qui ne constitue pas, heureusement, le seul intérêt de l’histoire.
Film bourré de sensualité et même de sexualité (subtilement suggérée, plus que montrée), film passionnant car ambigu, film dont les personnages et leurs intentions restent souvent obscures, en tout cas imprévisibles, film au scénario délicieusement absurde  et par moment assez drôle, avec des dialogues très écrits mais jamais chiants, "L’Amour est un crime parfait" est un vrai bon moment de cinéma, un thriller atmosphérique et  décalé… un film dans lequel on sait jamais trop où l’on va, où le polar se pare de grotesque avec maestria, que même la présence de la toujours insipide Maiween ne parviendra pas à gâcher.

[8/10]

L'Amour est un crime parfait
Genre : Thriller
Réalisé par Jean-Marie Larrieu, Arnaud Larrieu
Avec Mathieu Amalric, Karin Viard, Maïwen…
Durée : 1h51min
Date de sortie au cinéma : 15 janvier 2014

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *