“Ouistreham” : Emmanuel Carrère adapte Florence Aubenas

Emmanuel Carrère adapte avec réussite le livre de Florence Aubenas pour raconter la vie de femmes vivant de petits boulots précaires.

Ouistreham-photo “Ouistreham” : Emmanuel Carrère adapte Florence Aubenas

Emmanuel Carrère décide de prendre quelques libertés par rapport au récit original de Florence Aubenas pour en proposer sa version sans pour autant en en dénaturer le propos.
Film plutôt réussi, Ouistreham nous plonge dans le quotidien de ces femmes (surtout) et de ses hommes issus de milieux modestes vivant dans une certaine précarité, exerçant de petits boulots comme celui d’agent d’entretien ans des ferrys faisant la navette entre la France et l’Angleterre.

Par sa dimension documentaire, le film se révèle vraiment intéressant. Un film social qui rappelle d’autres avant lui signés chez Ken Loach notamment montrant des gens courageux, sincères coincés dans des vies de misère avec de rares petits moments de bonheur.

Toute la singularité du film réside dans le rapport entre l’écrivaine bourgeoise et le monde des gens défavorisés qu’elle infiltre (avec toute la dimension sociologique que cela représente) pour vivre à leurs coté toutes les difficultés de tâches quotidiennes rébarbatives et dégradantes.
Juliette Binoche incarne parfaitement cette femme qui se retrouve presque comme prise au piège par son projet et qui se rend compte que l’amitié sincère qui se tissent entre elle et sa jeune collègue repose sur des mensonges et qu’il faudra un moment donné le payer très cher.
Un joli film, avec des personnages attachants, une histoire simple et émouvante, malgré une dernière scène n’apporte pas grand-chose.

❤❤❤

Ouistreham - Emmanuel Carrère
1h 46min - 12 janvier 2022

Vous aimerez aussi...