Vu au cinéma en 2014, épisode 1

30-philomena Vu au cinéma en 2014, épisode 1

 C'est le retour la revue en accéléré des films vus au cinéma après tout le monde. Cette première partie est consacrée aux films sortis en janvier et février 2014. 

suzanne Vu au cinéma en 2014, épisode 1 Suzanne - Katell Quillévéré

Il s’agit d’un drame social qui raconte l’histoire de Suzanne (Sara Forestier Impeccable), de son enfance à l’âge adulte. L‘histoire d’une fille ingérable, incompréhensible de par ses choix de vie et qui dès son enfance en fait voir de toutes les couleurs à sa famille et notamment à son père incarné  de fort belle manière par François Damiens, aussi à l’aise dans un rôle tragique que dans un rôle comique.
Si le film vaut surtout par son interprétation et par une dernière partie assez captivante, on peut regretter que le film soit construit avec beaucoup trop d’ellipses, ce qui constitue à mon sens une forme de facilité et se révèle un peu frustrant à la longue. Par ailleurs, le film tire un peu trop sur l’émotion avec des scènes trop stéréotypes et trop lourdement surlignées pour que l’on ait envie d’y croire (un peu comme c’était le cas dans le très mauvais "Elle s'en va" de Emmanuelle Bercot). Bref, on est encore très lion du cinéma de Pialat ou de Dardenne[6/10]

walter Vu au cinéma en 2014, épisode 1

La Vie rêvée de Walter Mitty - Ben Stiller

 Ben Stiller est un garçon sympathique, et au fil des années, il est même devenu un cinéaste intéressant. Pourtant, cette fois, il peine à convaincre avec cette comédie (d’aventures) romantique plein de bons sentiments, bien loin des délires incroyables et assez géniaux de "Zoolander" et de "Tonnerre sous les tropiques". Même sa bonne bouille et son charme naturel reste intacts ici, cela ne suffira pas à faire de ce film une réussite. Trop hollywoodien, trop balisé, trop conventionnel, trop prévisible, trop clichés, trop plan-plan, "La vie rêvée de Walter Mitty" ne fait pas rêver, ni même rire, à peine sourire. On ne passe pas un mauvais moment mais franchement on s’ennuie quand même pas mal par moment. [5/10]

Les_Brasiers_de_la_colere Vu au cinéma en 2014, épisode 1 Les Brasiers de la colère - Scott Cooper

Sur la foi d’un casting alléchant (Christian Bale, Casey Affleck, William Dafoe, Woody Harrelson), on pouvait aller voir "Les brasiers de la colère" en espérant que le scénario et la mise en scène soient à la hauteur. Pour ce qui est de la mise en scène, il n’y pas grand-chose à redire, en revanche, en ce qui concerne le scénario et les personnages, difficile d’être satisfait face à un tel gâchis. Car du thriller social haletant que l’on espérait, reste finalement une banale histoire de vengeance.
Sur fond d'Amérique profonde et de crise sociale, Scott Cooper, le réalisateur du pourtant très bon "Crazy Heart" installe des personnages au départ intéressants, plein de failles et dont on attend beaucoup. Mais très vite, le film montre ses limites, avec une histoire et des personnages beaucoup moins riches qu’on ne le pensait au départ, à la limite de la caricature pour certains, et qui ne sont finalement qu’un prétexte à nous servir un film assez bas du front et en fin de compte bien décevant. [4/10]

Pret_a_tout Vu au cinéma en 2014, épisode 1 Prêt à tout -  Nicolas Cuche

La comédie romantique dont tu n’attends rien de spécial et qui finalement t’as fait passer un très bon moment s'appelle ce jour-là "Prêt à tout" de Nicolas Cuche.
Pourtant au départ, le titre, l’affiche, le nom du réalisateur, le pitch… tout semble indiquer que ce film va être une catastrophe. Mais voilà, la qualité d’écriture des personnages, les dialogues, le jeu des acteurs, les situations... tout fonctionne miraculeusement dans ce film.
Alors certes, l’histoire n’est pas très originale, certes ce n’est pas une grande réalisation, mais globalement on ne s’en tire pas trop mal... avec un Max Boublil qui confirme après "Les gamins" qu’il est vraiment doué pour ce type de rôle et que son capital sympathie est encore intact. Aissa Maiga assure, elle aussi, dans un rôle pas facile, les seconds rôles ne sont pas oubliés avec un Timsit au poil dans le rôle du directeur d’usine déprimé. Les dialogues sont plutôt bons, ce n’est jamais lourd ni vulgaire, certaines situations sont parfois très drôles, bref, on adhère à cette comédie sans prétention, à la fois légère, drôle et touchante.  [7/10]

philomena Vu au cinéma en 2014, épisode 1 Philomena - Stéphen Frears

Ce mélodrame based on a true story met en scène un couple de fortune : une vieille femme (Judi Dench) dépossédée par de méchantes nonnes de son enfant alors qu’elle n’avait pas 20 ans et un journaliste (Steve Coogan) en quête de vérité et d’authenticité qui décide de l’accompagner dans son désir de retrouver son fils aujourd’hui âgé de 50 ans.
Une histoire qui démarre dans un sordide couvent irlandais et qui nous conduit jusquà  Washington. Sans mièvrerie ni émotion facile, Stephen Frears s’en sort avec les honneurs avec un récit plein de douceur et d’émotion, mis scène de manière assez plate mais sans que ce soit vraiment préjudiciable à un film qui saura nous tenir en haleine jusqu’à la fin, avec quelques rebondissements inattendus. Après "The Magdalene Sisters", de Peter Mullan, voici encore un film qui met un gros tacle à l’église catholique et surtout à quelques bonnes soeurs coupable des pires horreurs il y a quelques décennies. [7.5/10]

Vous aimerez aussi...

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de