Her, film de Spike Jonze

3023517-inline-i-5-what-we-can-learn-about-the-future-of-ai Her, film de Spike Jonze

D’ici quelques années, on pourra avoir comme amie ou comme amoureuse, un système d’exploitation. C‘est en tout cas l’idée que nous soumet le dernier film de Spike Jonze.
Car de l’ordinateur de Theodore Twombly (le personnage principal de ce film incarné par Joakim Phoenix), va sortir non pas le petit oiseau mais l’Amour. Une aubaine pour cet homme, écrivain publique mélancolique de son métier, qui sort d’une rupture douloureuse et qui semble se complaire dans une solitude très confortable. Mais voilà que déboule dans sa vie Samatha, une improbable voix de synthèse (Scarlett Johansson, quand même !) à laquelle il s’attache immédiatement. Et rapidement, notre Droopy à moustache va connaître une véritable idylle avec cette Samantha, femme à bits avec laquelle il va tout partager via l’écran de son smartphone, et avec laquelle il va même parvenir à faire l’amour.
Sujet présent dans bon nombre de films des années 80 devenus pour la plupart aussi kitsch que cultes, "l’humain virtuel et sa représentation" est donc cette fois au centre d’une production signée Spike Jonze.
Avec ce film esthétiquement très soigné, tant dans les décors que dans le choix des couleurs, le réalisateur de "Dans la peau de John Malkovich" n’a pas oublié qu’il venait de la pub et du clip… et nous non plus au regard de son film. Pour autant, cette qualité n’est pas vraiment un avantage ici, car malgré son habillage très "papier glacé", la mise en scène se met assez vite à ressembler au scénario, à n'être qu'un gadget, un gimmick, un truc assez tape-à-l’œil et bluffant au début mais qui lasse vite et dont on se détache rapidement.
Dans les premières minutes, pas désagréable à regarder, intéressant, et par moment même plutôt drôle et poétique, "Her" se révèle finalement assez vite ennuyeux car trop désincarné et incapable de dépasser le cadre qu’il s’est fixé, incapable de dépasser son postulat initial, préférant aligner des dialogue sans fin entre l’homme et sa copine de machine plutôt que de proposer une idée de scénario vraiment originale et surprenante qui irait bien au delà du pitch initial et du contenu de la bande annonce. Dommage, quoi.

[4/10]

Her
Film américain de Spike Jonze
Genre : Romance, comédie dramatique
Avec Joaquin Phoenix, Scarlett Johansson, Rooney Mara
Durée : 02h06
Sortie en salle: 12 mars 2014

Vous aimerez aussi...

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de