L'Institut - Stephen King (2020) : même pas peur !

Pas un grand cru que L'Institut de Stephen King. Un roman pour ados pas très bien écrit et dont le scénario se révèle vite prévisible. Déception.

LInstitut-Stephen-King L'Institut -  Stephen King (2020) : même pas peur !

Grosse déception avec le dernier Stephen King, l’institut. Un roman dans lequel on suit le parcours de quelques gamins enlevés à leurs parents et qui vont être victimes d’expériences parce qu'ils possèdent des pouvoirs de télékinésie ou de télépathie.

Le roman démarre plutôt pas mal, façon thriller, avec un Stephen King qui pose bien son cadre, avec c’est institut terrifiant dans lequel les enfants sont maltraités par des fonctionnaires du mal sans état d’âme afin développer leurs pouvoirs. Des pratiques qui rappellent par certains aspects les horreurs du nazisme (il y est fait référence d'ailleurs dans le livre).

Si Stephen King reste un un bon raconteur d’histoires, reprenant toujours plus ou moins les mêmes recettes, avec toujours des nombreuses références à la culture américaine, c’est plutôt du côté du scénario et du style que le bas blesse avec ce roman. D’abord parce que, passé le premier tiers du livre, on sait grosso modo où tout cela va nous mener, et ensuite, parce que la dernière partie est terriblement longuette à tel point que l’on a bien du mal à finir le livre.
Côté style, c’est très pauvre, on a l’impression d’avoir à faire un vieux "Chair de Poule", un roman très premier degré et plein de naïveté, un truc pour adolescent qui a envie de se faire peur le soir dans son lit. Un roman bien décevant donc par exemple que le polar Mr Mercedes sorti en 2015.

[5/10]

L’Institut
Roman américain de Stephen King
Traduction : Jean Esch
Editeur : Albin Michel
600 pages – 24,90€
Parution : 29 janvier 2020

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *