Chassol - Indiamore

chassol-indiamore-cover-300x300 Chassol - IndiamorePour ceux qui, avant 2012, ne connaissaient pas particulièrement la musique de Christophe Chassol, la sortie de "X-pianos" fut, pour les uns une bonne surprise, les autres une véritable révélation. Un peu plus d’un an après ce volumineux et intense premier album dans lequel ce compositeur, arrangeur (pour la publicité le cinéma) mais aussi claviers pour des gens comme Phoenix et SébastienTellier démontrait un sacré talent pour l’improvisation, le collage et les arrangements audacieux, parait Indiamore, un nouveau projet, tout aussi passionnant que le précédent et toujours édité par la bonne maison Tricatel.
Cette fois, il s‘agit d’un travail lié au son et à l’image, plus exactement d’un CD/DVD où il est question de voyage, de partir en Inde, du côté de Calcutta ou Bénarès pour se frotter à la musique indienne… mais à la sauce Chassol. Et ça change tout.
A la base, Chassol a utilisé comme matière première des images et des sons enregistrés là-bas, des morceaux joués par des musiciens indiens, des sitaristes, des percussionnistes, des chanteuses, mais aussi des bouts de spectacles de danseuses, des images et des sons multiples captés dans la rue et ailleurs (trafic urbain, voix à l’arrière des taxis, baignades au bords du Gange, etc…). En gros, des fragments de vie du quotidien d’indiens, qu’il a ensuite arrangés autour de parties d’orgue et de pianos, par exemple en calant de manière assez géniale ses notes sur le phrasé d’un homme voguant en barque sur le Gange ("Ganga") ou sur des enfants récitant le Notre père ("Our father"). Le tout avec une orchestration oscillant entre jazz et pop, mais toujours en parfait accord avec les sons indiens comme si, dès le départ, tout ça ne faisait qu’un.
Il transpire ainsi de ce CD/ DVD une musicalité de chaque instant, un plaisir de jouer très communicatif, un art du collage, de la répétition (un peu à l’image de certains travaux de Steve Reich) et de la recomposition follement passionnant. Un art propre au style à la fois indéfini mais désormais assez identifiable de Chassol. Un art et un travail finalement plus proche du "Endtroducing" de DJ Shadow que de n’importe quel disque de musique pop actuelle. Un vrai bonheur.

[8.5/10]

Chassol : Indiamore
Label : Tricatel
Sortie : 1er avril 2013

à écouter sur spotify

Vous aimerez aussi...

1
Poster un Commentaire

avatar
0 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
Auteurs de commentaires récents

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de