Les choses qu’on dit, les choses qu’on fait : l'art du discours amoureux magnifié par Emmanuel Mouret

Dans un film d'une grande richesse stylistique, Emmanuel Mouret raconte des histoires d'amour qui se croisent et s'entrecroisent, rythmées par une qualité de dialogues rare dans le cinéma d'aujourd'hui. Epatant !

les-choses-quon-dit Les choses qu’on dit, les choses qu’on fait : l'art du discours amoureux magnifié par Emmanuel Mouret

Le désir amoureux, la valse des sentiments, les peines de cœur… depuis toujours, Emmanuel Mouret ne cesse de décliner ces thèmes qui lui sont chers à travers des films remplis d'hommes et de femmes fragiles et attachants pris dans la tourmente de l’amour, vivant des situations souvent compliquées et qui suscitent chez le spectateur beaucoup de bonheur à voir se débattre sur l'écran ces personnages souvent drôles et attachants.

Comme dans le cinéma de Rohmer et Woody Allen, le nouveau film d’Emmanuel Mouret à l’art de rendre captivantes les choses du quotidien les plus futiles, passionnantes les conversations les plus banales.
Dans Les choses qu'on dit, les choses qu'on fait, il est question de triangles amoureux qui se croisent, de couples qui se font et se défont, tout ça raconté avec une grâce, une délicatesse, un raffinement absolu. Car, si Mouret est passé maître dans l’art de mettre en scène des marivaudages bourgeois, dans ce nouveau film, il évolue, laissant un peu de côté l’humour et les situations cocasses qui rendaient ses précédents films parfois si désopilants pour aller vers une forme de gravité jusqu’alors peu présente dans son cinéma.

 

Une gravité, qui lui va finalement plutôt bien surtout quand elle est servie par des dialogues très littéraires et d’une grande beauté, dits par des personnages chez qui la méchanceté ou la malveillance sont des sentiments qui n’existent pas - Une constante que l’on retrouve dans la plupart des films de Mouret.

On appréciera donc cette fois, et plus encore que d’habitude, cette galerie de personnages amoureux  interprétés par Émilie Dequenne, Camélia Jordana, Niels Schneider (dans un rôle qu’Emmanuel Mouret interprète lui-même habituellement) Guillaume Gouix et un Vincent Macaigne que l’on a jamais vu aussi bien coiffé et propre sur lui que dans ce rôle où il apparait débarrassé de ses tics habituels.

Ajoutez à cela des morceaux de musique classique qui viennent parfaitement épouser les dialogues, une construction habile et ludique, des décors naturels ou en appartement très chaleureux filmés sous une douce lumière d’automne, et vous aurez l’un des plus beaux films de l’année 2020.

9/10

Les choses qu’on dit, les choses qu’on fait
Film français d’Emmanuel Mouret
Avec Camélia Jordana, Niels Schneider, Vincent Macaigne, Emilie Dequenne
Genre : comédie, romance
Durée : 2h02
Date de sortie en salles : 16 septembre 2020

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *