Mocky – Overtones for the Omniverse

Accompagné d'un orchestre, Mocky a enregistré Overtones for the Omniverse, un disque délicieux, aux références évidentes et qui se dégustera comme il se doit.

Overtones-for-the-Omniverse Mocky – Overtones for the Omniverse

Tout comme son compère GonzalesMocky nous offre des albums toujours très intéressants, baignés de coolitude extrême. C’était le cas avec Music Saves me (2018) et les précédents, et ce sera encore la cas avec ce réjouissant Overtones for the Omniverse.

Musicien pour le cinéma et la télé, Mocky excelle ans l’art de composer des musiques jazz pop orchestrales à l’ancienne. Dans ce dernier Lp, si le titre d'ouverture est une référence directe à Steve Reich,  la suite renvoie une fois à encore à une certaine idée de la Lounge Music avec des références comme Martin Denny (Bora!) Henri Mancini (Stevie's Room) ou Burt Bacharach (Wishful Thinking) qui viennent à l’esprit à l’écoute des chansons langoureuses ou dansantes imaginées par le Canadien.

8 titres suaves, enregistrés en compagnie d'un orchestre dans les studios Barefoot de Los Angeles... avec tout de même un petit regret : que l’album soit si court.

❤❤❤

Heavy Sheet - 30 juillet 2021

Vous aimerez aussi...