Thurston Moore – By The Fire : un album en demi-teinte

Thurston Moore signe un nouvel album (By The Fire) avec une première partie parfaite, avant une seconde un peu longuette où il revient à des choses plus expérimentales.

by-the-fire Thurston Moore – By The Fire : un album en demi-teinte

L’Indie Rock US n’as pas encore rendu son dernier souffle et Thurston Moore encore moins. ici, l’ex-Sonic Youth rappelle à notre bon souvenir le son noisy rock du début des années 80/90, celui évidemment de son ancien groupe, dont il continue à faire vivre le fantôme à travers des albums solo plus ou moins expérimentaux, plus ou moins réussis.

By The Fire, le dernier en date, sera à ranger parmi les plus accessibles de sa discographie avec un son qui nous ramène directement à la période Dirty (1992) quand le groupe savait trouver l’alchimie parfaite parfaire entre mélodies pop-rock et parties de guitares saturées. Un album qui a été enregistré à Londres avec notamment Debbie Googe (My Bloody Valentine), et son vieux pote Steve Shelley.

La première partie de l'album est quasi parfaite avec des morceaux baignés de nostalgie parmi lesquels on dégustera plus particulièrement le single Cataloupe avec son riff heavy metal entêtant. La seconde partie, (à partir de Locomotives) est plus discutable, avec des morceaux à rallonge pour la plupart peu vains. Dommage car 6 titres pour 38 minutes ça rentrait sans problème dans la case album... reste les 40 minutes restantes, que l'on pourra zapper sans problème.

7/10

Thurston Moore – By The Fire
Daydream Library Series / Differ-Ant - 25 Septembre 2020

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *