Caprice, film d'Emmanuel Mouret

caprice-mouret-photo Caprice, film d'Emmanuel Mouret

Avec des dialogues ciselés et un art éprouvé pour mettre en scène le marivaudage, Emmanuel Mouret est de retour avec une comédie sentimentale aussi légère qu’intelligente. Un vrai bonheur !

Clément admire Alicia, une actrice qu’il va voir chaque soir au théâtre. Clément rencontre par hasard Alicia et, aussi incroyable que cela puisse paraître, ils tombent amoureux et se mettent ensemble. Mais les choses se compliquent légèrement quand Clément croise Caprice, une jeune femme aperçue plusieurs fois au théâtre et qui imagine que ces rencontres sont un signe du destin. Débordante de vitalité et plutôt collante, Caprice ne lâche pas Clément au point que celui-ci ne sait plus très bien où il en est. Et pour embrouiller un peu plus la situation, voilà que le collègue et ami de Clément, Thomas (Laurent Stocker), s’éprend lui aussi de la douce Alicia.

caprice-affiche-film Caprice, film d'Emmanuel MouretComme il y a les films avec et sans Woody Allen, il y a les films avec et sans Emmanuel Mouret. Si, pour sa précédence réalisation (Une autre vie), le marseillais avait laissé le premier rôle à Joey Starr pour un résultat peu convaincant, avec Caprice, il revient avec une histoire plus proche de ce qu’il fait habituellement, se mettant à nouveau en scène dans le rôle du personnage au cœur d’artichaut, maladroit et lunaire pour notre plus grand bonheur. A ses côtés, on retrouve la rousse et pétillante Anaïs Demoustier dont le personnage de Caprice contraste parfaitement bien avec celui d’Alicia, interprété par Virginie Efira (une vraie découverte !) qui séduit dans un mélange de froideur hitchcockienne et de se sensualité retenue.

Comme souvent chez Emmanuel Mouret, le plaisir est autant dans les dialogues que dans le jeu des acteurs, avec du comique de situation à gogo. Déclinaison du cinéma Rohmérien depuis toujours mais sans ses défauts, le cinéma de Mouret distille sa petite musique depuis une quinzaine d'années avec un réalisateur très vite passé maitre dans l’art de mettre en scène le marivaudage, le romantisme fleur bleu, l’amour léger avec une recette qui évolue peu de film en film mais qui reste un régal de précision et de finesse avec également une qualité d’écriture dans les dialogues qui s’affine encore un peu plus ici.

Avec son lot de quiproquos et sa théâtralité qui ne pèse jamais sur le film, Caprice est un régal autant pour les yeux que pour les oreilles, et constitue une nouvelle pierre à l’édifice d’un cinéma aussi discret qu’attachant, dont le charme désuet et la délicatesse, loin des comédies vulgaires et clinquantes dont le cinéma français nous abreuve à longueurs de semaines, ravira encore une fois encore les amateurs de ce genre de gourmandise.

[8/10]

Caprice
Film français réalisé par Emmanuel Mouret
Genre : Comédie, Romance
Avec mmanuel Mouret, Virginie Efira, Anaïs Demoustier, Laurent Stocker...
Durée : 1h40min
Date de sortie 22 avril 2015

Vous aimerez aussi...