"Falling" : un premier film en demi-teinte pour Viggo Mortensen

Dans une réalisation un peu scolaire et qui peine à trouver son rythme, Viggo Mortensen filme plutôt bien la confrontation entre un père et son fils, deux être que tout oppose...

falling "Falling" : un premier film en demi-teinte pour Viggo Mortensen

On retrouve Viggo Mortensen devant et derrière la caméra pour la première fois. Il filme la confrontation entre un vieil homme sombre et plein d’aigreur (formidablement incarné par Lance Henriksen) et son fils (Viggo Mortensen tout en retenue et en sagesse), gay, progressiste, admirateur d’Obama marié à un homme d’origine asiatique et avec lequel il a adopté fille.
Le vieil homme ne va cesser au cours de leurs retrouvailles de rabaisser le fiston, de proférer dès qu’il le peut des insultes homophobes et racistes envers un fils qui tente malgré de tout de garder son calme face à ce vieillard rongé par le ressentiment et qui perd sérieusement la boule.

Symboles d’une confrontation entre une Amérique progressiste et une Amérique conservatrice, les deux personnages, à travers leurs échanges souvent houleux, incarnent deux visions d’un monde où la discussion semble devenue impossible.
Le film se partage sur plusieurs niveaux de temporalité avec des enchainements qui deviennent mécaniques avec des séquences qui ont également tendance être être peu répétitives.

Malgré quelques moments forts, Falling tourne assez vite à l’exercice avec une écriture un style qui manquent d’originalité et de subtilité,  avec des personnages (premiers ou seconds rôles) un peu trop chargés et peut-être pas suffisamment nuancés.
+1 pour David Cronenberg dans le rôle du proctologue.

Falling
Film américian de Viggo Mortensen
Avec Viggo Mortensen, Lance Henriksen, Terry Chen...
Genre : drame
Durée : 1h 53min
Date de sortie en salle : 19 mai 2021

Vous aimerez aussi...