“Illusions perdues” : l'adaptation flamboyante de Xavier Giannoli

Les échos qui ont précédé la sortie du film de Xavier Giannoli étaient plutôt élogieux. On attendait donc avec grande impatience de voir ce que le réalisateur avait pu faire ce roman de Balzac... et bien, on n'est pas déçu !

illusions-perdues “Illusions perdues” : l'adaptation flamboyante de Xavier Giannoli

L’auteur de Marguerite nous offre la démonstration de son talent de metteur en scène capable de faire de ce très gros roman de la littérature du XIXe siècle une fresque historique absolument remarquable servie par un casting d’acteurs à l’unisson. Bénéficiant de moyens conséquents, Giannoli nous offre une reconstitution du Paris de la Restauration extrêmement soignée, que ce soit dans les décors dans les costumes ou dans les lumières, présentant une peinture de cette époque trouble très convaincante à travers le personnage de Lucien de Rubempré (Benjamin Voisin très convaincant), un jeune provincial qui monte à Paris pour se faire un nom comme auteur de poésie et qui va acquérir une certaine renommée comme journaliste pour la presse de caniveau, avant de connaitre une chute irrémédiable. Pour accompagner son personnage,  Balzac a imaginé une galerie de personnages tous plus savoureux les uns que les autres, interprétés par Jeanne Balibar, Xavier Dolan, Vincent Lacoste, Gérard Depardieu, Cécile De France – tous parfaits ! – , dans un Paris mondain qui ressemble à un vrai panier de crabe.

Coups bas, trahisons, manipulations, tout est réuni pour faire de ce film un drame historique passionnant avec en toile de fond une industrie du spectacle en plein essor où les hommes d’affaires, les journalistes et les politiques se donne rendez-vous pour assister à une pièce qui se joue autant sur la scène qu’en coulisses… une époque plein de cynisme et de faux-semblants où la réputation des acteurs ou des écrivains se fait et se défait en fonction de l’offre et de la demande auprès de tel ou tel journal capable d’encenser ou de détruire une pièce de théâtre, un livre, ou une personnalité.

Avec une voix off qui s’offre quelques clins d’œil à notre époque contemporaine qui partage bien des point communs avec celle de Balzac, le film se révèle jubilatoire de bout en bout, jamais long et jamais ennuyeux malgré ces 2h30.

Assurément à une des plus belles réussites du cinéma français pour cette année 2021.

❤❤❤❤

Illusions perdues - Film de De Xavier Giannoli
2h 30min - 20 octobre 2021

Vous aimerez aussi...