Le Complexe d'Eden Bellwether - Benjamin Wood

le-complexe-d-eden-bellwether Le Complexe d'Eden Bellwether - Benjamin WoodCurieux à la fois par son titre et par son thème, Le Complexe d'Eden Bellwether est un drôle de livre qui finira par vous ensorceler, vous hypnotiser sous l’effet de la prose du jeuné écrivain anglais Benjamin Wood dont c’est ici le premier roman.

Nous sommes au début des années 2000, du côté de Londres, lorqu’Oscar Lowe, un jeune aide-soignant travaillant dans une maison de retraite, se trouve soudain attiré par des notes de musique qui s’échappent de la chapelle du King's College de Cambridge. Littéralement happé, il entre dans l’église  et découvre que la musique vient de l’orgue sur lequel joue un garçon, lui aussi âgé d’une vingtaine d’années. Dans ce lieu sacré, il va croiser le regard d’Iris qui n’est autre que la sœur de l’organiste Eden Bellwether et de laquelle il va tomber immédiatement amoureux.
Oscar va ainsi faire la connaissance de la famille et des amis d’Iris et se rendre compte à quel point Eden est persuadé que la musique peut guérir, et à quel point il exerce une sorte de pouvoir magnétique sur son entourage. Eden est-il vraiment doté d’un pouvoir de guérisseur ou est-ce simplement un manipulateur atteint de troubles de la personnalité ? C‘est la question à laquelle va essayer de répondre Oscar, et par la même occasion le lecteur qui, durant près de 500 pages, ne va pas lâcher les personnages qui composent ce volumineux roman.

Dans un style classique, l’auteur anglais Benjamin Wood séduit par son style alerte qui fait la part belle aux dialogues et à l’action et à un suspense savamment dosé  tout au long d’un récit à la fois simple et complexe, dégageant par moment une forme de naïveté très agréable, évoquant pourquoi une certaine littérature fantastique pour ados, tout en racontant, en filigrane, la rencontre entre deux cultures, deux classes sociales, deux conceptions de la vie avec d’une côté celle d’Oscar, qui consacre sans vie aux autres, et de l’autre, les Bellwether, une famille issue de l’aristocratie anglaise, vivant presque en vase clos dans leur superbe demeure victorienne, tournée vers la performance artistique. Ce choc des cultures, Benjamin Wood réussit parfaitement bien à le retranscrire et le faire exister tout au long d’un roman qui prend de l’épaisseur et de la profondeur au fil des chapitres, un roman duquel on ne décroche jamais et qui se révèlera d’une efficacité redoutable.

[7.5/10]

Le Complexe d'Eden Bellwether
Roman anglais de Benjamin Wood
Traduit de l’anglais (Royaume-Uni) par Renaud Morin
Éditions Zulma
513 pages -23,50€
Parution : 28 août 2014

Vous aimerez aussi...

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de