Ty Segall - Manipulator

ty-segall-manipulator Ty Segall - Manipulator

Il est grand temps que je vous parle sérieusement d’un de mes albums de l’année 2014, une vraie pépite de rock addictif ! Et mes stats Last FM sont  là pour en témoigner ! "Manupilator" toute en boucle chez moi depuis sa sortie fin août et ce n’est pas prêt de s’arrêter.
La raison a cela tient sans doute dans le fait que ce garçon a réussi a concentrer dans cet album (évidemment le meilleur de sa carrière a ce jour) les meilleures influences rock de ces 50 dernières années, avec pour l'occasion une production enfin propre et qui contraste assez avec le son saturé et souvent assez pénible qui se dégageait de ses précédents albums.
Si le parcours de Ty Segall a été, jusqu’à ce jour, un peu difficile à suivre avec, on l’a dit, des albums pas toujours faciles mais également des tas de participations à des projets annexes (White Fence, Ty Segall Band, Fuzz…),  ce "Manupilator" arrive donc à point nommé pour mettre en lumière, de manière plus évidente encore, le talent du californien et donc sa capacité à proposer, comme c’est le cas ici, une suite de titres pour la plupart énormissimes et dont on ressort totalement satisfait : riffs de guitares soniques, refrains entêtants et gimmicks malicieux, c’est la recette concoctée par ce rockeur de 27 ans à la bouille encore juvénile. De la musique rock quasi parfaite, associant le glam de T-Rex et de Bowie avec le rock plus sauvage des Who et celui même le grunge des années 90.
L’ensemble est extrêmement homogène et cohérent et, malgré les 17 titres au programme, à aucun moment la longueur de l’album ne se fait sentir. Bien au contraire, les morceaux s’enchainent à une vitesse folle, l’énergie et l’intensité ne fiabilisent jamais jusqu’au dernier titre, une ballade rock mid tempo qui donne envie de tout de suite repartir pour un tour.
[9/10]

 Ty Segall - Manipulator
Label : Drag City / Modulor
Sortie : 25 août 2014

En écoute sur Grooveshark

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire