La Bonne épouse - Martin Provost (2020)

Avec La Bonne épouse, Martin Provost évoque l’émancipation des femmes au moment de mai 68 dans une comédie gentillette et sans grand relief.

la-bonne-épouse La Bonne épouse - Martin Provost (2020)

Il est encore une fois question de portrait de femmes dans le nouveau film de Martin Provost. Après Séraphine et Violette, cette fois-ci, le cinéaste nous offre un portrait de groupe en nous plongeant dans les années 60, juste avant les événements de mai 68. Il nous plonge dans le quotidien d’une école destinée à faire d’adolescentes de bonnes ménagères, des épouses parfaites, sachant cuisiner faire le ménage et plus si affinité...
Avec ce film bien dans l’air du temps, Martin Provost nous rappelle combien cette époque était marquée par le patriarcat, et combien les femmes pouvaient être soumises à leur mari, réduites la plupart du temps à de simples exécutantes.

Si l’idée est plutôt sympathique et intéressante au départ, avec ce pensionnat de jeunes filles prêtes à se révolter contre l’autorité et à s’émanciper face aux règles strictes de cet institut, le film perd peu à peu de son intérêt quand l’histoire d’amour s’invite dans le scénario (par l’intermédiaire du personnage joué par Edouard Baer) qui tourne finalement au vaudeville gentillet et qui se termine en comédie musicale.
Heureusement les actrices Yolande Moreau et Noémie Lvovsky font le taf, avec une mention particulière à Juliette Binoche dont la dimension comique ne s’est jamais aussi bien fait sentir qu’à travers ce film où elle se lâche totalement, pour notre plus grand plaisir.

[5/10]

Film Français, Belge de Martin Provost
Genre : Comédie
Avec Juliette Binoche, Yolande Moreau, Noémie Lvovsky...
Durée : 1h 49min
Date de sortie : 11 mars 2020

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *