Un village français, saison 4 - la critique

Un-Village-Francais-saison-4 Un village français, saison 4 - la critique

Notre village français préféré continue de vivre malgré la crise, (euh pardon la guerre) et les bouleversements politiques. Après 3 belles saisons (dont deux courtes), le producteur Emmanuel Daucé, nous offre une nouvelle saison en 12 épisodes pour nous raconter, cette fois, la déportation et la résistance, vue de Villeneuve et vécue de ses habitants.
Toujours écrite pas Frédric Krivine et Philippe Triboit, la série se présente, dans cette saison 4, clairement en deux parties. Une première, un peu figée, en quasi huis-clos, où l’on vit au rythme d’un groupe de juifs arrêtés dans des villes voisines et retenus prisonniers dans l’école en attente d’un départ pour le camp  de rétention de Drancy. Et une seconde, nettement plus vivante et surtout plus conforme aux précédentes, avec son lot de trahisons, de relations amoureuses ou haineuses, d’actions clandestines et d’actes de résistance.
Fidèle à l’image véhiculée dans le cinéma et plus généralement à celle que l’on peut se faire sur cette période trouble de l’histoire de France où la peur, l’inconscience, la naïveté des uns pouvaient se confondre avec l’antisémitisme profond des autres, cette saison 4 parvient très bien à nous faire ressentir le contexte de l’occupation à travers cette population de Villeneuve, avec les SS, la police française, les communistes, les fonctionnaires zélés, les résistants, les profiteurs,  les antisémites et toute une partie de la population apeurée et ne sachant trop quoi faire.
Un peu comme les naufragés de "Lost", les habitants de Villeneuve doivent faire des choix et les assumer avec parfois des conséquences assez fâcheuses.
Saluons encore une fois la qualité du casting avec des acteurs, tous excellents, parfaitement dirigés, chacun sachant rester à sa place pour donner force et crédibilité à leur personnage, à l'image d'Audrey Fleurot (Hortense Larcher) et Richard Sammel (Heinrich) immpeccables dans leur relation ambigüe et plus précisément lors d'une très belle scène dans le dernier épisode, quand ils se retrouvent en tête à tête au restaurant et que le nazi raconte à sa belle, avec une froideur terrifiante, ses actes de barbarie commis lorqu'il était en Russie.

[8/10]

Un Village français, saison 4
12 épisodes
Série créée par Frédéric Krivine, Philippe Triboit et Emmanuel Daucé
Réalisateur : Philippe Triboit
Avec : Robin Renucci, Audrey Fleurot, Nicolas Gob, Thierry Godard, Patrick Descamps...
Durée des épisodes : 50 min
Diffusion : mars 2012 sur France 3

Vous aimerez aussi...

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de