Poupée russe, Saison 2 sur Netflix

Après la boucle temporelle, Natasha Layane nous fait le coup du "Retour vers le futur" dans la saison 2 de Poupée russe. Une série toujours bien rythmée mais avec un scénario bien trop foutraque pour convaincre.

Poupee-Russe-S2 Poupée russe, Saison 2 sur Netflix

Copyright Netflix

Ceux qui ont vu la saison 1 de Poupée russe n’ont sans doute pas oublié la longue tignasse rousse et bouclée de Nadia, interprété par Natasha Layane qui est également scénariste de la série. Une saison 1 dans laquelle il était question d’une boucle temporelle de laquelle devait s’extraire Nadia en évitant si possible de se faire renverser par un taxi. Une série à la fois drôle et ludique avec le concept de la boucle et surtout l’occasion de retrouver une actrice assez charismatique dans un personnage étonnant. Une jolie surprise en somme.

Trois ans après cette première saison, arrive enfin à la suite. Plutôt que de nous refaire le coup de la boucle, cette fois Natasha Lyonne et Amy Poehler nous la jouent "Retour vers le futur" avec un scénario qui voit notre héroïne projetée au début des années 70 pour se retrouver dans la peau de sa mère alors enceinte d’elle. Un voyage dans le temps que fait Nadia à chaque fois qu’elle monte dans une rame de métro à New York.

Si le début est assez enthousiasmant, avec notamment un jeu et des dialogues qui fonctionnent bien avec le décalage temporel, au fil des épisodes, l’enthousiasme retombe, avec un scénario qui devient de plus en plus emberlificoté, de plus en plus difficile à suivre, voyant notre rousse se retrouver en 1944, en Hongrie, à la recherche de bien spoliés par les nazis... ou alors l’mai de Natasha, Alan, lui se retrouver dans la peau d’une étudiante africaine, à Berlin en 1962... Bref ça part un peu dans tout les sens mais pourtant à l’issue du septième épisode il faudra bien retomber sur ses pattes. Autant vous dire que le final est vraiment tiré par les cheveux, pour ne pas dire abracadabrantesque.

Malgré tous les efforts que fait le personnage principal pour rendre son aventure palpitante, on s’ennuie quand même pas mal face à tous ces tours de passe-passe scénaristiques et temporels qui finissent par devenir trop faciles. Quant au personnage de Nadia, avec son style, sa dégaine, son phrasé là aussi on finit par se lasser.
Bref, une saison 2 de bien décevante, en espérant voir sérieusement le concept évoluer si une saison trois se présente à nous d’ici an ans ou deux.

Poupée Russe – Saison 2
Comédie fantastique
7 épisodes de 30 minutes environ
Sur Netflix depuis le 20 avril 2022

Vous aimerez aussi...