"Médecin de nuit", le film noir mais bancal de Elie Wajeman

Malgré un pitch séduisant et un savoir-faire évident, Elie Wajeman rate en partie son "Médecin de nuit", la faute à un scenario bien faiblard.

medecin-de-nuit "Médecin de nuit", le film noir mais bancal de Elie Wajeman

Copyright Partizan Films

On a beau revendiquer l’influence de James Gray ou Martin Scorsese, faut-il être encore capable de mettre en scène un film a la hauteur de ses prestigieuses références.

Pour son troisième film Elie Wajeman (Les Anarchistes) imagine les errances nocturnes d’un médecin de nuit mal dans sa peau, toujours sur le fil du rasoir, sillonnant les rues de Paris pour venir en aide aux toxicomanes aux malades.

Malgré l’ambition du projet, malgré l’envie de faire un film noir, un film d’ambiance très codifié, malgré le talent de Vincent Macaigne, Sara Giraudeau, Pio Marmai, Elie Wajeman nous donne à voir un thriller psychologie peu convaincant, certes plutôt bien filmé, mais un peu caricatural par moment, la faute sans doute un scénario pas assez abouti, avec une intrigue qui manque de liant et des personnages secondaires pas assez travaillés. Dommage car le projet était séduisant pour un film dont j’attendais évidemment beaucoup mieux.

1h22 - Date de sortie au cinéma : 16 juin 2021

Vous aimerez aussi...