Nebraska - un film de Alexander Payne

Nebraska Nebraska - un film de Alexander Payne

Mine de rien, Alexander Payne fait encore partie de ces rares jeunes réalisateurs que l’on peut créditer d’un sans faute.
Depuis que l’on a découvert son cinéma en 2002 avec "Monsieur Schmidt", film qui offrit à Jack Nicholson peut-être son dernier grand rôle au cinéma, le réalisateur américain a enchaîné les réussites avec d’abord "Sideways", une comédie douce amère en forme de road-movie dans les vignes californiennes qui offrit à Paul Giammati une vraie reconnaissance et ensuite avec "The Descendant" un film là encore touchant avec un  Georges Clooney presque à contre-emploi.
Dans "Nebraska", Alexander Payne  met en scène un vieil homme un peu bougon nommé Woody qui pense  avoir gagné un million de dollars à une loterie bidon et qui cherche aller au Nebraska pour y recevoir son chèque. Son fils, David, tente de persuader son père de la supercherie mais rien n’y fait, le vieux souhaite coûte que coûte prendre la route.  Finalement, bon fils décide, bien malgré lui, de l’accompagner. Débute alors un voyage plein de rencontres et de surprises.

En compétition officielle au dernier festival de Cannes, "Nebraska" propose une histoire où il est encore question de relations familiales. Filmé dans un noir et blanc qui lui donne des airs de film nostalgique et atemporel, "Nebraska" nous plonge dans une Amérique rurale et ouvrière, peuplée de personnages tantôt chaleureux, tantôt idiots, tantôt méchants, tantôt sympas. Alexander Payne ces gens avec empathie et ironie, ponctuant son scénario des coups vaches mais aussi de grands moments de tendresse entre les personnages, pour la plupart tous assez âgés.
Mais Nebraska est aussi l’occasion pour le natif de Nebraska d’évoquer les rapports filiaux, et la manière dont on peut gère la fin de vie de nos aînés, avec un Bruce Dern parfait dans le rôle du vieux loser acariâtre, récompensé justement par un prix d’interprétation à Cannes en 2013.
Avec beaucoup de compassion et de bienveillance pour ses personnages, Alexander Payne réussit encore une fois un film à hauteur d’homme, un film sincère et touchant comme pouvaient l’être ses précédents.
Comédie qui n’en est pas vraiment une, "Nebraska" est ponctué de quelques scènes assez drôles (la recherche d’un dentier sur une voie ferrée ou une conversation totalement absurde à propos d’un trajet en voiture), dont la  mise en scène met en valeur les décors sublimes du grand Nord américain, vient renforcer cette impression de tenir là un film modeste mais  plein de qualités, plein d‘attention et duquel on ressort le sourire aux lèvres.

[8/10]

Nebraska
Durée : 1h55min
Film Américain. Réalisé par Alexander Payne
Avec Bruce Dern, Will Forte, June Squibb....
Durée : 1h55min
Date de sortie : 2 avril 2014

Vous aimerez aussi...

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de