The Grand Budapest Hotel, film de Wes Anderson

grandbudapest The Grand Budapest Hotel, film de Wes Anderson

Comme souvent chez Wes Anderson, il est bien difficile de raconter en quelques mots ses films. On préférera plutôt évoquer son artisanat, la manière dont il construit minutieusement ses oeuvres, tel un orfèvre en cinéma qu’il est devenu au fil des années.
"The Grand Budapest Hotel" est tenu par Gustave H, un maitre d’hôtel élégant et raffiné soucieux de satisfaire les désirs de ses hôtes… surtout si elles sont vieilles et blondes. Tout allait pour le mieux jusqu’à ce que sa cliente et  amie, la veille Madame D, meurt subitement, laissant notre homme hériter du fameux tableau L’enfant à la pomme. Mais les héritiers naturels Madame D ne voyant pas la chose ainsi, se mettent à pourchasser le majordome et son fidèle Zéro Moustafa dans toute l’Europe, au cœur d’un XXème siècle tourmenté par les guerres.

Inspiré par l’oeuvre de Stefan Zweig, le nouveau film de Wes Anderson touche à la perfection. Avec cette science du cadre et de la mise en scène, cette perfection dans l’art de créer des décors sur mesure, ce don pour l’écriture de dialogues ultra ciselés, cette façon de donner corps à la nostalgie  et cette passion pour la symétrie dans les plans, l’auteur de "Moonrise Kingdom" semble avoir franchi encore une étape dans une filmographie pourtant déjà bien remplie en œuvres d’art indiscutables.
En bon artisan cinéaste virtuose qu’il est, il tisse un récit sur trois époques, incroyablement ingénieux et ludique mêlant le récit d’aventure façon Tintin, le cartoon, la leçon d’histoire revisitée, la réflexion philosophique tout ça avec un sens de l’humour absurde proche du burlesque au temps du muet. Le tout avec une foule de personnages incarnés par autant de vedettes : Adrien Brody, Owen Wilson, Jason Schwartzman, Bill Murray, Willem Dafoe, Edward Norton, etc..
Wes Anderson poursuit ainsi l’édification d’une œuvre toujours aussi personnelle, avec un travail hyper formel qui ne provoque jamais totalement le rire ou l’émotion mais qui engendre à chque fois un vrai plaisir de spectateur, aussi. Ajoutez à cela la musique en parfait accord avec les images d’Alexandre Desplat et on pourra dire encore une fois : "Les films de Wes Anderson sont vraiment géniaux !"

[8.5/10]

The Grand Budapest Hotel
Genre : Comédie, drame...
Film Américain de Wes Anderson
Genre : Comédie, drame...
Durée : 1h40
Date de sortie : 26 février 2014

Vous aimerez aussi...

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de