The Crown – Saison 4 : le conte de fées qui vire au cauchemar

Une saison 4 de The Crown marquée par l’entrée en scène de Margaret Thatcher et Lady Di. Une saison passionnante et bouleversante qui va donner lieu aux moments les plus mélodramatiques de cette série.

thecrown-4 The Crown – Saison 4 : le conte de fées qui vire au cauchemar

Difficile de penser, il y a encore quelques temps, que l’on deviendrait aussi accro aux histoires et aux problèmes existentiels de la famille royale britannique. Mais après quatre saisons, il faut bien se rendre à l’évidence, la série imaginée par Peter Morgan reste un objet sériel totalement captivant. La raison à cela tient sans doute au fait que le showrunner a su dès le départ rendre la vie de ses personnages fascinante, permettant aux spectateurs de pénétrer un univers que l’on connaissait jusqu’alors uniquement à travers les médias et qui d’un seul coup s’offre à nous dans sa plus grande intimité. Car en plus de nous raconter la vie à Buckingham Palace, The Crown a su nous rendre ses personnages tout de suite attachants et accessibles, les présentant confrontés à des problèmes de monsieur tout le monde ou presque, les replaçant dans un contexte historique toujours présent (les Malouines,  l’apartheid en Afrique du Sud…) donnant  lieu à quelques épisodes remarquables au cours de chaque saison.

 

La révélation Emma Corrin

Cette quatrième saison est marquée par l’entrée en scène de deux personnages très attendus que sont Diana Spencer et Margaret Thatcher. Avec toujours Olivia Coleman (pour la dernière fois) dans le rôle de la reine mère, on assiste à l’arrivée de la jeune et pétillante Diana sur l’échiquier Royal. Incarnée par une Emma Corrin éblouissante (actrice inconnue et qui ne va pas le rester), elle va apporter la touche d’humanité, de modernité et de fraicheur qui manquait à cette famille Windsor sans affect et ans amour. Un personnage qui va donner être à l'origine les moments les plus mélodramatiques et les plus touchants de la série.

Parallèlement, on suit la montée en puissance de Margaret Thatcher imposant dans les années 80 une politique économique drastique au pays. Un portrait sans concession mais sans excès non plus pour celle qui fut longtemps détestée en Angleterre et bien au-delà du Royaume-Uni, que l’on retrouve sous les traits de l’actrice Gillian Anderson, incarnant son personnage presque jusqu’au mimétisme et sans doute de manière un peu trop appuyée, et dont les mimiques et les postures finissent peut-être par lasser un peu.

Hormis l’épisode 7 - une parenthèse narrant la dépression de Margaret -  cette saison 4 est un vrai sans-faute, décrivant encore une fois avec beaucoup de délicatesse, de finesse et de soin toute la complexité de cette famille qui n’hésite pas à sacrifier ses membres au nom de la souveraineté. Brillant.

8/10

The Crown – Saison 4
Avec : Olivia Colman, Gillian Anderson, Josh O’Connor, Emma Corrin...
Netflix - novembre 2020

Vous aimerez aussi...