The New Pope : l'audace de Paolo Sorrentino (Netflix, 2020)

Tout comme les films du réalisateur Paolo Sorrentino peuvent dérouter, agacer ou épater, les séries imaginées et réalisées par le célèbre metteur en scène italien ne laissent pas de marbre. C'est encore le cas avec la splendide The New Pope.

The-New-Pope The New Pope : l'audace de Paolo Sorrentino (Netflix, 2020)

En 2016, on découvrait The Young pope, un projet ambitieux et casse-gueule à la fois pour le réalisateur du film iI Divo qui proposait un portrait papal à la fois baroque et shakespearien, une plongée dans les couloirs du Vatican avec comme personnage principal un pape mi-réac mi-punk nommé Pie XIII, incarné magnifiquement par Jude Law. Avec cette première série imaginée pour Canal+, Paolo Sorrentino avait frappé les esprits, montrant une audace incroyable dans son scénario et dans ses personnages avec une esthétique dans la sa mise en scène  rarement vue dans une série jusqu’alors.

Dans cette saison 2, Jean-Paul III, sous les traits de John Malkovich, a pris la succession de Jude Law après que son personnage de Pie XIII soit tombé dans le coma. La pression est grande pour ce nouveau pape sur lequel plane l’ombre de son prédécesseur tant aimé et prêt à se réveiller à tout instant. Autour de lui, les cardinaux intriguent, et les femmes resplendissent. Ludivine Sagnier et Cécile de France plus belles que jamais, apportent à la série une touche de féminisme, de sensualité et d’érotisme non négligeable… surtout quand elles sont filmées par un Sorrentino qui peut se permette tout ou presque.

 

Avec ce tableau très osé de la vie Vaticane, Sorrentino dévoile une forme d’audace, de poésie, de sensualité dans sa mise en scène comme il est si rare d’en voir dans le vaste monde des séries trop souvent formaté. Il dévoile une partition où le charnel et le religieux se mélangent dans une sorte de ballet d’une grâce absolue où l’absurde et le sérieux se côtoient pour le plus grand bonheur du spectateur ravi par tant d'impertinence, et d’inventivité.

Évidemment ce parti-pris stylistique et cette radicalité dans les dialogues, dans les postures a du faire grincer des dents dans les plus hautes sphères de l’Eglise Catholique, mais reconnaissons que cette série plein de culot est une œuvre remarquable, d’une grande beauté est une profonde humanité. Il faut la voir pour le croire !

(9/10)

The New Pope
Série franco-italo-espagnole de Paolo Sorrentino
avec John Malkovitch, Jude Law, Cécile de France…
9 épisode de 55 mn environ
Diffusion : Canal + séries (janvier 2020)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *